Accueil » Défense » ADS Show : Thales présente sa « bulle blanche optronique ».

int(1)

ADS Show : Thales présente sa « bulle blanche optronique ».

A l’occasion du salon ADS Show de la maintenance qui se tient sur la base aérienne 106 de Bordeaux Mérignac (28 et 29 septembre 2016), Thales présente un équipement déployable permettant d’intervenir sur la partie avant des nacelles de désignation laser, partout dans le monde, tout en respectant les exigences draconiennes de pureté de l’atmosphère.

La « bulle blanche optronique » présentée par Thales durant l’ADS Show. Le modèle de série sera plus grand, offrant un plus grand volume de travail en atmosphère contrôlée. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Thales est à ce jour le seul fournisseur des armées françaises en « pod laser » avec les nacelles Atlis, PDLCT/S et Damoclès. La « bulle blanche optronique » de Thales ressemble fortement aux « boites à gants » que l’on retrouve dans les laboratoires, à ceci près que l’exigence d’étanchéité n’est pas la même : avec la « bulle blanche », l’air soufflé dans la structure, débarrassé de ses poussières, peut ensuite s’en échapper librement. « L’absence de poussière maintenue par une légère surpression permet donc le démontage des parties avant des nacelles contenant les optiques, le laser et certaines cartes informatiques explique-t-on chez l’électronicien. Autant d’actions qui exigent jusqu’à présent un retour en salle blanche, en métropole ». Un soubassement contenant des tiroirs permet d’accéder directement aux outillages et pièces détachées depuis la bulle.

La nacelle de désignation laser équipe les Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine ainsi que les Mirage 2000D. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Une intervention même bénigne de seulement quelques dizaines de minutes impose jusqu’à maintenant un retour en France de la partie avant pour une intervention en salle blanche. Or l’armée de l’air est pauvre en nacelles d’illumination laser et riche en Opex. A celles-ci (Tchad, EAU, Jordanie…) s’ajoutent les besoins des unités de métropole qui doivent continuer à s’entrainer. Les transferts en avion ne contribuent pas à la disponibilité des matériels…

L’équipement présenté par Thales à ADS Show est une maquette fonctionnelle. Le modèle de série sera sensiblement plus grand, doté d’une armature elle même gonflable. L’ensemble, avec le compresseur et le système de filtration, tiendra dans deux caissons aérotransportables. L’équipement est spécifiquement conçu pour recevoir une nacelle Damoclès, utilisée sur les Mirage 2000D et les Rafale. Une trentaine sont en service en France.

Thales prépare d’ores et déjà la succession du pod Damoclès avec sa nacelle Talios, qui devrait entrer en service en 2018. Il est probable que les clients export du Rafale se tourneront vers cette nacelle de nouvelle génération plutôt que vers le Damoclès… © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

La nacelle de nouvelle génération Talios, en cours de développement et de diamètre identique à la Damoclès, pourra également profiter de cet équipement. L’ambition de Thales est d’offrir un service de maintenance clef en main avec technicien et « bulle blanche » partout où cela sera nécessaire. On pense à la France bien entendu, mais également aux nouveaux utilisateurs export du Rafale.

L’armée de l’Air souhaite quant à elle posséder son propre équipement qui sera alors utilisé par ses maintenanciers. C’est d’ailleurs ce qui devrait se faire dès le printemps prochain avec l’envoi d’une première « bulle blanche » de série en Jordanie, où opèrent six Rafale dans le cadre de l’opération Chammal.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter