Accueil » Défense » Cap sur Solenzara pour le drone Reaper de Cognac

Cap sur Solenzara pour le drone Reaper de Cognac

Le drone Reaper de General Atomics ne peut pas encore utiliser de terrains de déroutement en France. C'est une contrainte opérationnelle cruciale que doit prendre en compte l'Armée de l'air. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

A l’occasion de l’exercice Serpentex qui se déroule actuellement à Solenzara, chaque jour ou presque un drone MQ-9 Reaper de l’Armée de l’air décolle de Cognac à destination de la Corse. L’emploi du drone MALE de General Atomics est toutefois contraint par l’obligation de circuler dans des couloirs aériens prédéterminés et par sa vulnérabilité face à la météo. Des problèmes opérationnels auxquels l’Armée de l’air s’emploie à trouver des solutions.

La France dispose aujourd’hui de six MQ-9 Reaper. Cinq sont engagés en opération depuis Niamey (Niger) et le sixième est basé à Cognac, port d’attache de l’escadron de drones 1/33 Belfort. Ce sixième appareil a réalisé son premier vol dans l’espace aérien français le 6 juillet 2017 avec aux commandes un équipage (pilote à distance, opérateur capteurs, coordinateur tactique et opérateur image) français.

Serpentex 2017

Il a ensuite participé à la surveillance du défilé du 14 juillet et réalisé de nombreux vols...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.