Accueil » En attendant le SCAF, le Rafale s’offre un standard F4

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

En attendant le SCAF, le Rafale s’offre un standard F4
premium

Dassault Aviation et le ministère des armées s’engagent sur le lancement du futur standard F4 : plus de connectivité, une dose d'intelligence artificielle, intégration de nouveaux armements, nouveau calculateur moteur, maintenance prédictive, etc. Dix-sept ans après son entrée en service, le Rafale continue à évoluer et à progresser pour rester dans la course au niveau mondial.

14.01.2019

Dans le hall d’assemblage qui a vu passer les plus beaux chasseurs de Dassault Aviation, la ministre des armées Florence Parly annonce le lancement du standard F4 du Rafale. A ses côtés, Eric Trappier, PDG de la société. Et en arrière plan, les avions destinés au Qatar. L’année 2019 commence bien pour Dassault Aviation. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Cinq ans pratiquement jour pour jour après la visite de Jean-Yves Le Drian venu lancer le standard F3R (à présent qualifié par la DGA), c’est au tour de Florence Parly d’avoir fait le déplacement à Mérignac pour signifier le lancement cette fois du standard F4. Les étapes s’enchainent donc souplement pour l’avion de combat français qui bénéficie d’un soutien cohérent de l’état et de l’industrie pour vivre et se développer. La ministre a été accueillie à Mérignac par Eric Trappier,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.