Accueil » Et si l’US Air Force devait louer des ravitailleurs…

Et si l’US Air Force devait louer des ravitailleurs…
premium

Les retards du KC-46 placent l’US Air Force dans une situation intenable : ses besoins gargantuesques entrent en collision avec le vieillissement de sa flotte actuelle de KC-135. L’armée américaine pourrait donc faire appel à des prestataires privés. Et si Airbus avait l'opportunité de prendre sa revanche ?

21.04.2020

Le KC-46 accumule les déboires, plombe les comptes de Boeing et déséquilibre l’US Air Force qui doit maintenant trouver des solutions palliatives. © USAF

Les Etats-Unis disposent actuellement d’environ 450 ravitailleurs, dont près de 400 KC-135 et une cinquantaine de KC-10 . C’est trente fois ce que peut aligner la France, mais le chiffre est tout juste suffisant pour faire face à tous les engagements. D’autant que l’Air Mobility Command (AMC), en charge de la flotte, envisage de retirer du service très rapidement 13 KC135 et 16 KC10 pour des raisons budgétaires. Des appareils qui auraient du être remplacés par des Boeing KC-46 Pegasus, dont...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.