Accueil » Défense » La France commande 17 Pilatus PC-21

La France commande 17 Pilatus PC-21

L’armée de l’air française a finalement opté pour le monoturbopropulseur suisse en vue du remplacement de ses Alpha Jet vieillissants et obsolètes. Le PC-21 est appelé à devenir l’antichambre du Rafale pour les pilotes de chasse français.

Le Pilatus PC-21 sera le successeur de l'Alpha Jet au sein de l'armée de l'air française. © Pilatus

Le bon de commande a été signé le 30 décembre 2016. Même si c’est une prise de guerre de premier plan pour lui, Pilatus ne le révèle qu’aujourd’hui. Cette victoire remportée par le constructeur suisse est d’autant plus valorisante que l’Armée de l’air française avait mis dans la balance trois avions : outre le PC-21, il y avait le M-345 HET (High Efficiency Trainer) italien de Leonardo-Finmeccanica et le L-39 du tchèque Aero Vodochody. Et c’est finalement l’avion à hélice, le seul monoturbopropulseur en compétition qui a remporté l’appel d’offres.

En tant qu’avion d’entrainement militaire, le PC-21 appartient à la même génération que les chasseurs de type Rafale. © Pilatus

Le choix a été autant technologique qu’économique. L’avionique du PC-21 se rapproche de celle des chasseurs de 5ème génération. Quant à la motorisation – turbine Pratt & Whitney Canada PT6A-68B de 1.600 cv -, elle n’a plus ses preuves à faire. Le contrat a en fait été signé avec Babcock Mission Critical Services France (BMCSF) qui mettra à la disposition de l’armée française les avions et les moyens pédagogiques.

Les futurs pilotes de Rafale de l’armée de l’air française effectueront leur transition vers le Rafale sur le PC-21. © Pilatus

La France est la deuxième nation européenne à choisir le PC-21 pour la formation avancée de ses pilotes de chasse. La Suisse possède 8 PC-21. Ailleurs dans le monde, d’autres forces aériennes utilisent le monoturbopropulseur suisse. C’est le cas de Singapour (19 PC-21), les Emirats Arabes Unis (25), l’Arabie Saoudite (55) et le Qatar (24). L’Australie a en commande pas moins de 49 PC-21.

En termes de formation avancée, les besoins de l’armée de l’air française ne se limitent pas à 17 PC-21. © Pilatus

En même temps, qu’il a dévoilé le contrat français, Pilatus a annoncé qu’il avait également vendu deux PC-21 à la société britannique QinetiQ destinés à l’ETPS (Empire Test Pilots’ School) et deux PC-21 à l’armée de l’ait Jordanienne. Ces trois contrats représentent 300 millions de francs suisses, soit 280 M€.

La retraite se profile à l’horizon pour les Alpha Jet entrés en service à la fin des années 70.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

58 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910
cfc

Sur Facebook