Accueil » La France commande trois E-2D Hawkeye

La France commande trois E-2D Hawkeye
premium

L’achat était annoncé dans l’actuelle loi de programmation militaire, il avait été confirmé à plusieurs reprises par la ministre des armées et le voilà donc officialisé : le remplacement des actuels E-2C par trois E-2D de nouvelle génération permet à l’aéronavale française de voir venir sereinement les prochaines décennies.

1.12.2020

Le Grumman E-2 Hawkeye est entièrement pensé pour répondre aux contraintes de l’embarquement sur porte-avions en termes de puissance, de compacité et de résistance. Il est à ce jour le dernier avion à hélice embarqué sur le Charles de Gaulle et les porte-avions américains. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

L’association du Hawkeye et de l’Aéronautique navale française remonte à 1995, lorsque fut signé un contrat avec Northrop Grumman portant sur la fourniture de deux avions, de l’environnement technique associé et de la formation des personnels. Les deux premiers avions livrés en 98 et 99 furent rejoints en 2003 par une troisième machine. Entretemps, la flottille 4F avait été recrée pour les mettre en oeuvre depuis le porte-avions Charles de Gaulle.

Trois avions, c’est juste ce qu’il faut pour...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

13 commentaires

  • mikeul

    Deux questions
    quel niveau de compensation industrielle : de mémoire POTEZ est source unique pour l’empennage mais y a t il d’autres équipementiers français impliqués?
    Les british n’en n’ont pas acheté à ma connaissance pour leur deux porte avions : comment assure t il les fonctions de veille dévolues à cette machine OU peut on s’agissant d’une commande pour le long terme réaliser ces fonctions avec un autre équipement ( drone peut etre)?
    MERCI pour votre éclairage

    • François01

      Les britanniques ne peuvent pas employer de Hawkeye car leur portes aéronefs ne disposent pas de brins d’arrêt ni de catapultes.
      Or les E-2E ne décollent et n’atterrissent pas à la verticale !
      Ils emplois un hélicoptère avec un radar mais ils ne peut pas remplir toutes les fonctions du Hawkeye

  • Bonjour ,ils sont à bout de potentiel les E2 C ? sinon pourquoi ne pas les interdire d’embarquement et s’en servir depuis les BA ou BAN ? d’abord pour le maintien de l’entrainement au stricte pilotage et pourquoi pas en renfort des AWACS AA ?

  • Adrien Selvon
    Adrien Selvon

    Petite info sortie en septembre en catimini, l’US Navy a livré (en vol) un E2C d’occasion à l’AIA de Cuers. L’avion doit servir de réservoir de pièces détachées. En attendant, on peut presque considérer que l’Aéronavale dispose de 4 E2C.

    https://www.scramble.nl/military-news/us-navy-hawkeye-delivered-france-for-spares

  • Xav520

    Curieux cet achat ‘par anticipation’, je croyais que les E-2C, après réparation de leurs soucis (criques…) devaient voler jusqu’en 2030 ?
    Ne pourrait-on pas acheter un ou deux C-2 Greyhound d’occasion aussi ? Relativement proches des E-2, ils sont en train d’être retirés (au profit du V-22 ?), et seraient fort utiles au Charles de Gaulle.

  • c’est très bien d’équipé L’Aéro-Naval de trois de ces appareils , mais bien que je ne soit pas un militaire , mais j’ais été de cette génération ou le service militaire était obligatoire L’Amée était toujours à la pointe de la technologie tant dans le transport , que tout les autrse matériels mais voilà ous avions des industries qui construisait ces matériels !
    Il y a quelques temps Airbus industrie nous faisait savoir q’il allait débauchés et arrêté certaines constructions aérienne , ne serait-il pas possible de re-détaché a la défense une partie militaire pour justement avoir un pôle de constrution de ce type d’appareil

    • Gauthier

      Bonjour,
      C’est très simple, regardez le volume : 3 avions. Il n’est absolument pas rentable de développer ex nihilo un avion (et un radar et un système de combat…) pour une série de 3 (même de 30!).
      C’est un petit compromis à la souveraineté, certes…
      Votre questionnement est légitime mais de grâce relisez-vous avant de poster, il y a tellement de fautes dès la première ligne qu’il faut du courage pour vous lire !

      • BB

        Merci Gauthier vous avez tout dit (sur le fond ….et la forme! ) ,même De Gaulle dans les années 60 a acheté 42 Crusaders ,F8E- FN aux US ( lui qui n’était pas vraiment pro américain) , mais c’était la seule solution pour trouver un intercepteur supersonique embarqué pour nos porte avions.

      • Alain RATINAUD

        Bonjour,
        Il y a aussi l’argument que pour un avion de type veille aerienne radar, on ne sait pas faire, et seuls les americains peuvent le faire. Ca n’est pas tant la plateforme qui pose pb mais bien le systeme entier de detection et de traitement de l’information, tout ca bien sur dans le cadre d’operations tres contraignantes sur PA.
        Enfin je me trompe peut etre?
        A plus
        Alain

    • patrico

      Vous avez totalement raison ! Il fallait anticiper bien avant ! les énormes développement aéronautique, aircrafts Militaires et surtout drones figthers! qui sortent en quantités de missions et de performances en ce moment dans tous les Pays ! Même des plus petits dont on ne s attendez pas ! Airbus certes belle entreprise c est cantonnée, concentrée et confortée dans son carnet de commandes énorme , brutalement stoppé pour 4/5 ans ! Par un virus. Mais c est le rôle des dirigeants avec leur armée de conseillés de réfléchir aux bouleversements , du moins ceux technologique qui vont dominer là, demain, notre ciel, notre Espace !
      Merci.

  • Dominique BRESSON

    « es avions auront toujours comme missions principales la protection du porte-avions, la détection, la localisation et l’analyse de tout ce qui flotte vole et même rôle sur un théâtre d’opération « … Rôle ? Diable, que voulez-vous dire ???

    • Frédéric Lert
      Frédéric Lert

      Bonjour,
      Je voulais écrire « roule » mais le correcteur orthographique automatique a eu le dernier mot dans mon dos. Merci de m’avoir signalé cette erreur qui est maintenant corrigée. Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.