Accueil » Le Bell V-280 Valor tient ses promesses

Le Bell V-280 Valor tient ses promesses

Au terme de la première année d’essais en vol, Bell Helicopter (Textron) dresse un bilan positif en estimant que le V-280 démontre son agilité.

19.12.2018

Le V-280 Valor de Bell Helicopter a effectué son premier vol le 18 décembre 2017. © Bell Helicopter

Pour Bell Helicopter, le programme Joint Multi-Role Technology Demonstrator (JMR-TD) de l’US Army est la preuve de l’efficacité du partenariat entre le gouvernement et l’industrie. En un an, ce programme totalise près de 85 heures de vol et 180 heures de fonctionnement. Des étapes cruciales ont été franchies selon le constructeur américain.

Le V-289 Valor a atteint la vitesse de 250 kts, l’objectif final étant 280 kts en croisière. Il a réussi les transitions en vol entre décollage et atterrissage verticaux et vol en croisière. Il a effectué des virages à 50° d’inclinaison à 200 kts, des montées à 4.500 ft/mn, un vol stabilisé à 11.500 ft. Il a également réalisé un vol de convoyage de 370 miles, soit 600 km. Le cahier des charges prévoit une capacité au combat de 500 à 800 NM, soit 900 à 1.500 km environ. Ses commandes de vol électriques ont été testées avec succès à basse et haute vitesse.

Le V-280 Valor aura une capacité d’emport de 14 hommes de troupe et sera piloté par un équipage à 4. © Bell Helicopter

Cette première année d’essais en vol, aussi concluante soit elle, n’est qu’un début pour Bell Helicopter qui va poursuivre l’exploration du domaine de vol de cette machine volante ambitieuse qu’est le V-280 Valor. Il s’agit d’offrir à l’US Army un hélicoptère deux fois plus rapide que ceux qui l’équipent actuellement, et au moins aussi maniables et souples à mettre en œuvre. G.R.

Premier vol du tiltrotor V-280 de Bell Helicopter

Le Bell V-280 Valor atteint les 80 nœuds

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

3 commentaires

  • TGVF

    Belle machine! (techniquement parlant)
    Le vrai défi serait de faire sur ce concept un appareil de transport civil, dans des conditions économiques et opérationnelles viables: là, c’est pas gagné…

    • Jean-Mi

      Ca existe…
      https://fr.wikipedia.org/wiki/AgustaWestland_AW609
      Premier vol en 2003, suite à un développement parallèle au Bell V-22. Traine en longueur, disparait, reparait…
      Certification prévue en 2017… Ha, raté.. Repoussé en 2019… On verra… Je suis en fait surpris que ce projet soit toujours vivant, je le pensais abandonné déjà avant le crash de 2015.
      Un V-280 civil serait l’exact concurrent de l’AW 609… Dommage ! Ce V-280 me semble d’ailleurs assez simple à civiliser vu son aspect extérieur.
      Va falloir choisir !

      • TGVF

        J’ai suivi la saga du 609 depuis l’origine (BA609= design Bell). En fait, la certif était annoncé initialement par Agusta en… 2007 et a ensuite été repoussée d’un an chaque année. Mais cette fois, cela semblerait faisable en 2019.
        Pour autant, le AW609 est bien trop petit pour intéresser un marché significatif, et son prix risque d’être rédhibitoire (ou bien il sera produit à perte). Un convertible pouvant accueillir 12 à 19 places et/ou un peu de fret serait intéressant comme commuter pour desservir des îles un peu éloignées et ne disposant pas d’un aéroport (zone Pacifique ou Océan Indien). Mais à quel prix, that is the question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.