Accueil » Dépose minute » Airbus inspiration

Airbus inspiration

© Vincent / Aerobuzz.fr

Depuis qu’en milieu d’année dernière, Airbus avait renoncé à son objectif de 700 livraisons d’avions en 2022, la question était de savoir combien d’unités il lui manquerait à l’arrivée. La réponse est : 39. La question subsidiaire portait, évidemment, sur la différence avec Boeing. La réponse est : 181 (à l’avantage de l’Européen). Airbus renforce son avance. C’était prévisible…

Pour mesurer l’écart qui s’est creusé entre les deux poids-lourds, il faudra attendre le 16 février 2023 et la publication des résultats de l’exercice 2022 d’Airbus. La comparaison de la situation financière respective des deux concurrents est la seule qui compte pour évaluer de quel côté penche le duopole.

Au vu des bilans de ces deux dernières années, Boeing est loin derrière. Les bilans intermédiaires de l’année écoulée le confirment. Les 181 livraisons de retard de l’un par rapport à l’autre ne reflètent pas l’écart qui s’est creusé. Son endettement record risque de contraindre le géant américain pendant des années. Airbus prend le large.

Il a fallu un demi-siècle pour que l’industrie aéronautique européenne parvienne à faire jeu égal avec sa concurrente américaine et la dépasse à la régulière, dans la foulée. Aujourd’hui, dans le domaine de la coopération européenne industrielle, Airbus est l’exemple à suivre. Face à la Chine, certains invoquent un « Airbus des batteries ». Sans savoir par où il a fallu en passer pour réussir Airbus…

Il ne suffit pas d’en avoir envie, il faut aussi en avoir la volonté. La situation catastrophique dans laquelle se retrouve l’Europe de l’espace en est l’illustration.

L’Europe n’a plus d’accès autonome à l’espace. Elle est en panne de lanceurs. Ariane 5 a donné l’illusion que l’Europe de l’espace était une réalité. Ariane 5 était avant tout un lanceur d’une grande fiabilité. Ariane 5 c’est fini et Ariane 6 se fait désirer. Il est urgent que les européens resserrent les rangs et tirent tous dans la même direction. « Il ne faut pas gâcher une crise » avertit le président du Groupement français des industries de l’aéronautique et de l’espace. SpaceX a programmé 100 lancements en 2023. ArianeGroup : 2. Ni gâcher, ni perdre plus de temps non plus…

Gil Roy

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.