Accueil » Airbus Helicopters offre le H135 à l’US Navy

Airbus Helicopters offre le H135 à l’US Navy
premium

Après la réussite du H145 Lakota (plus de 470 appareils commandés principalement par le Pentagone), Airbus Helicopters tente de doubler la mise en plaçant auprès de l’US Navy, le H135 motorisé par Pratt & Whitney Canada. En jeu, une commande de 130 hélicoptères auxquels s'ajouteront simulateurs de vol et contrats de maintenance. Airbus fait le pari du bimoteur face à Leonardo (monomoteur TH119) et Bell (monomoteur B407 ou bimoteur B429).

6.03.2019

En cas de victoire, les H135 de l’US Navy seront fabriqués à Colombus aux côtés des autres appareils vendus au Pentagone. Un argument de poids qui s’ajoute à la certification IFR délivrée par la FAA à l’hélicoptère léger européen. © Airbus Helicopters

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

4 commentaires

  • Philippe

    Certes les pannes moteurs sont rarissimes….ce qui l’est beaucoup moins en revanche ce sont des problèmes de pression d’huile, de filtre à carburant, de limaille etc…..qui se termine généralement par une procédure n-1….on est alors bien content que ce n-1 ne soit pas égale….à zéro, surtout au dessus de l’eau ou en environnement hostile !!

    • Jean-Mi

      Rarissime en effet… Pour les procédures N-1 je n’ai pas de chiffres, mais ce que je constate c’est que quantité de travaux sont fait entre autre en haute montagne avec de nombreux Ecureuils et dérivés et que je n’entends pas non plus beaucoup parler de nombreux accidents et d’autorotations pour cause de moteur (ou périphérique) défaillant.
      Et je constate aussi que de nombreux hélicos de travaux (sous élingue, transports en montagne, surveillances de lignes électriques) sont fait avec bonheur en mono turbine sans accidentologie plus impressionnante que ça.
      J’ai même cru sentir sur Aerobuzz que les professionnels commencent à s’inquiéter que l’écureuil vieillit et qu’il n’y aurait pas grand chose d’équivalent pour remplacer… Comme quand ont disparus Gazelles 3 et Lamas…
      Donc, il me semble y avoir de la demande monomoteur…

  • Jean-Mi

    J’ai l’impression qu’au même titre que les compagnies aériennes ne veulent plus de quadrimoteurs coté avion, les compagnies travaillant avec des hélicos préfèrent les monomoteurs pour les mêmes raisons de ratio coûts / capacités / simplicité d’usage tous les jours…
    Less is more ?

  • mikeul

    L’US Navy semble vouloir un MONOTURBINE
    Produit Airbus Helicopters Gmbh (Allemagne) motorisé par une turbine nord américaine donc AUCUN EMPLOI EN FRANCE
    la question serait selon moi : Pourquoi n ‘ y a t il pas de vrai produit de Airbus Hélicoptères France pour cette compétition ?
    Selon moi , Parce que AIRBUS Group ne veut pas développer un successeur « lourd » à la famille Ecureuil /AS350/H125… et favorise la gamme d’Airbus Helicopters Gmbh H135 , H145…
    dans quelques années Kopter fabriqué aux US et son mono turbine « lourd » trustera le marché

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.