Accueil » Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers

Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers

Dans le cadre du programme européen Clean Sky, un monomoteur EC120 « dieselisé » et donc plus économe devrait voler en 2015. Principal défi : le poids.

20.11.2012

Un moteur diesel devrait être monté sur un Eurocopter EC120 en 2014. © Airbus Helicopters

Le démonstrateur de moteur diesel destiné à remplacer les turbomoteurs (turbines) sur les hélicoptères légers devrait être testé au sol sur Eurocopter EC120 au premier trimestre 2014. Son rapport poids/puissance se situera entre celui d’un diesel d’avion léger et celui d’un turbomoteur. Le projet fait partie du programme européen de recherche technologique Clean Sky (ciel propre), d’un budget total de 1,6 Md€.

Il a déjà atteint le niveau TRL 3 sur l’échelle d’avancement technologique, qui compte six niveaux. Cela signifie que certains composants ont été testés en laboratoire. A 9,4 M€ sur la période 2010-2015, le projet a un financement satisfaisant, affirme son responsable, Sébastien Dubois. Une première tentative, en 2009, avait échoué à cause d’une importante sous-estimation.

Sur un hélicoptère léger, le diesel réduit la consommation de carburant mais reste plus lourd qu'un turbomoteur.

Sur un hélicoptère léger, le diesel réduit la consommation de carburant mais reste plus lourd qu’un turbomoteur. © Airbus Helicopters

Le rapport poids/puissance d’un moteur aéronautique est un paramètre critique. Dans le cas d’un diesel, c’est même le principal défi. Selon Sébastien Dubois, le démonstrateur affichera un ratio de 0,9 kg/kW. A comparer à 1,5 kg/kW pour un diesel d’avion léger (comme ceux d’Austro Engine) et seulement 0,4 kg/kW pour un turbomoteur (comme ceux de Turbomeca).

Deux entreprises sont en pointe dans le projet. Le Français Teos Powertrain Engineering, connu en course automobile, se concentre sur le moteur et son refroidissement. Autro Engine s’occupe de l’installation et des questions d’homologation. Le moteur fournira une puissance de 330 kW (440 ch). C’est moins que le Turbomeca Arrius 2F (504 ch) qui équipe d’ordinaire l’EC120.

Les premiers moteurs devraient être disponibles au printemps prochain, espère Sébastien Dubois. Les premiers tours au banc sont prévus pour le troisième trimestre 2013. Après des essais au sol sur hélicoptère à partir du début 2014, le premier vol est envisagé en 2015. Un cycle de mise au point particulièrement rapide, souligne notre interlocuteur.

Le principal avantage est attendu en termes de consommation de carburant. Elle devrait diminuer de 30 % sur une mission donnée. Sur un futur hélicoptère conçu autour d’un tel moteur et doté d’un échappement dépollué, le gain espéré est de 40 %. Les rejets d’oxydes d’azote (NOx) devraient chuter de 50 %.

Thierry Dubois

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

33 commentaires

  • rouletabille

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    @FbS = comme il le dit lui-même , il s’en dit des bétises, et à l’ en croire, il n’ y a que lui qui détient la vérité !
    les hélico à 10000 ft….moi, je les vois surtout près du sol, et maxi à 1500 pieds…en régle générale !
    – les particules fines, à en croire ce genre de personnage , c’est comme les accidents, c’est toujours pour les autres !
    – à l ‘en croire, il suffit d’un coup de baguette magique pour faire le moteur diesel qui va bien ! c’est vraiment prendre les bureaux d’etudes des P.L.pour des nuls.
    et que dire de SMA qui a galéré pendans 15 ans, sont-il des bons à rien ? et rien ne prouve que leur moteur qui ne fait que 230 cv. donc la moitié de ce qu’il faut, puise être un modèle de fiabilité pour un hélico qui demande beaucoup de puissance en altitude…allez à l’ assemblée nationale, vous aurez beaucoup de succés, c’est le régne des inepties.
    le reste est à l’ avenant…quel poids pour une turbune de 500 cv ( avec BTP.) et pour un dieseil de 450 cv. …avec une BTP mulsclé si toutefois, ce sympathique, personnage peut nous en trouver une qui sort de sous les fagots, car à le lire, il suffit de l ‘ ecrire pour que ce soit  » bon  » …encore un  » drole  » ! ..que, reste t -il pour la charge utile ?
    en attendant, c’est notre  » pognon  » qui va s ‘envoler , et par les termps actuels, c’est très triste…il y a sans aucun doute une meilleure utilisation.
    un exemple de la bétise à la française = le code du travail, en France, 2400 pages..en Suisse 75 pages…et devinez dans lequel des deux il y a le moins de chomage ???

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
      Aerobuzz siffle la fin des échanges. Le débat tournant en rond, nous nous autorisons à ne plus valider les commentaires stériles…

  • lemazoutvolant

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    A stanloc,
    mea culpa, il y a bien un réducteur sur le dieselis. mais je maintiens, son premier développement n’utilisait pas d’amortisseur de vibrations (un paulstra), d’ou les criques dans le vilbrequin….problème résolu donc avec l’ajout de cet amortisseur….
    je répète que la filtration de ces acyclismes est primordiale: regardez Thielert et le nombre d’embrayages qui ont patiné en vol, suite à une usure excessive…. attendons de voir voler ce moteur skyclean, on sera surement agréablement supris….

  • FbS

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Il s’en dit des betises dans les commentaires.

    1) Il y a bien un interet à faire des moteurs diesel : la consommation, tout simplement, parce que pour un poids donné, il y a plus de molécules de carbone et d’energie potentielle dans un kilo de Jet-A1 que dans un kilo d’essence.

    2) Il n’y a pas de réelle suprématie du refroidissement a air (et huile) vs eau, y compris en diesel. Je pense aux moteurs Porsche en particulier. Par contre, on sait faire maintenant du refroidissement a eau fiable, et cela simplifie le problème pour des moteurs a haut rendement pour lesquels il faudrait alourdir outrageusement le moteur d’ailettes de refroidissement (et/ou de refroidissement par huile sophistiqué, et d’emploi d’alliages couteux : voir le SMA)

    3) Maintenant que l’on sait faire des moteurs diesel avec des rendement spécifique qui n’ont plus grand chose a envier aux moteurs essence, le rapport poids puissance est moins défavorable, et de plus en plus compensé par les economies de poids sur le carburant. Ce qui est particulierement vrai si l’on veut faire un avion ou un hélico « long range ».

    4) la pollution par particules fines c’est un probleme quand elles sont concentrées aux centre-villes. A 10000ft, c’est hors de propos. Par contre, le CO2 => Avantage diesel

    5) les vibrations sont effectivement la plaie de tous les moteurs, et particulierement des diesel. Mais depuis le temps, on sait y apporter quelques solutions (arbres d’equilibrage, masselotes intégrées aux vilebrequins, etc..). Bien sur, tout ca fait du poids en plus, et augmenter le nombre de cylindre..coute un peu plus cher. Ceci dit, il y a aussi une cylindrée de rendement optimal (500cm3 environ), donc en fonction de la puissance désirée, le moteur idéal aura un certain nombre de cylindres. C’est ce qui force l’industrie automobile a concevoir aujourd’hui des moteurs 3 cylindres, sur lesquels les problemes de vibration sont encore bien pire que sur les 4 pattes. Comme on est aux alentours de 100ch/l sur les diesels modernes, pour 400ch, un 8 cylindres est donc la solution qui s’impose. Pour 100ch…idéalement, ce serait un bi-cylindre 🙁

    6) dernier point sur ceux qui prétendent qu’il n’y a plus rien a inventer : rien de moins sur. Jetez un oeuil la dessus par exemple : http://www.ecomotors.com/

  • rouletabille

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    félicitations à @ Leon le chauve …enfin, en voilà qui parle de ce qu’il connait et dit la vérité…les  » m ‘ as – tu vu  » sont priés de passer leur chemin…et pour ceux qui ignorent que combustion et explosion, c’est la même chose…les 42.000 morts par an par suite des particules fines vous remercient ! …et si demain c’était vous ? ce serait le juste retour des choses !
    et les « petits chats  » peuvent continuer de gaspiller le pognon des contribuables …pas de soucis !

  • Léon le chauve

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Jérôme Cardan doit bien se marrer là-haut, d’autant plus que le joint de cardan n’est pas homocinétique si les arbres ne sont pas alignés, tant qu’à faire autant superposer une nouvelle composante de vibrations à ces poussées intempestives de combustion sur les manetons, Joseph Fourier, c’est le diable en personne. Il va tout vous décomposer.

    a’t’ salut mécréants.

  • lemazoutvollant

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    a stanloc,

    le premier avionnage du dieselis comportait un boulonnage en direct de l’hélice, après quelques heures de vol le vilbrequin était criqué! CQFD
    je ne dis pas qu’il y a que les cardans qui filtrent les acyclismes sur un véhicule, mais ils y participent à hauteur de 20%.
    les meilleurs architecture de moteurs sont certains angles de V8, V12, et encore mieux, en 2 temps (2x plus de temps moteur, moins d’acyclismes), toute considération de consommation ou de rejets polluants mis à part.
    Le moteur en étoile c’est joli, mais obligatoirement avec un refroidissement par air au niveau des cylindres. Sur un diesel moderne, les échauffements sont tel au niveau des pistons, qu’il faut evacuer un grand nombre de calories, tout en conservant un jeu de fonctionnement serré entre chemise/segments/pistons, seul un refroidissement liquide permet de garantir ce jeu de fonctionnement à une température donnée….aucun diesel « common rail » ne peut fonctionner avec un refroidissement par air pour ces raisons. même le Sma, qui conserve une injection « très classique » avec une simple pompe à tiroir, doit quand même utiliser un circuit d’huile de refroidissement forcé à haut débit, en plus de son refoidissement par air des cylindres.

    • stanloc

      Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
      Bonjour,
      Lemazoutvolant vous devriez ne parler que de ce que vous connaissez bien. Serge Pennec n’a jamais boulonné l’hélice de son Dieselis en direct sur son moteur car évidemment il a utilisé un réducteur à courroie crantée pour adapter les deux et il y avait un accouplement Paulstra entre le vilebrequin et le petit pignon. Sur les voitures à propulsion arrière (il n’y a pas de cardans) il y avait le même accouplement.
      J’ai connu des camions Deutz qui avait un moteur diesel à rejroidissement par air.
      De mon point de vue seul le fait qu’il y a du kérosène sur tous les terrains justifie de vouloir mettre un moteur diesel sur un hélicoptère ou un avion, moyennant un coût d’étude et de réalisation énorme. Des moteurs d’avion fonctionnant à l’essence ont fait leurs preuves depuis belle lurette et il n’y a plus rien à inventer.

  • stanloc

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Bonsoir,

    Lemazoutvolant a écrit :
    La regle de base sur la conception d’un moteur diesel ou essence, c’est de parfaitement « filtrer » les acyclismes entre moteur et hélice (avec ou sans reducteur), votre voiture fait en partie celà au niveau des cardans

    Heureusement qu’il y a quelque chose avant les cardans pour filtrer les vibrations en torsion, cela s’appelle l’embrayage et le volant moteur.

    Pour minimiser les vibrations en torsion on commence par multiplier le nombre de cylindres ; ensuite on choisit une disposition des cylindres où les efforts engendrés par les explosions s’équilibrent les uns les autres ainsi que les moments d’inertie des parties mobiles. La solution idéale dans ce sens est la disposition en étoile. D’ailleurs presque tous les moteurs d’avion en étoile comportent un réducteur et il « tient ». Ensuite il y a la disposition en H qui est aussi à retenir.
    Niveau pollution quand on considère tous les polluants je ne pense pas qu’un kg de gasoil pollue plus ou moins qu’un kg de kérosène puisque c’est quasiment le même produit.
    Un exemple d’installation de moteur diésel sur avion léger faite par des « amateurs » a été le DIESELIS où un moteur diésel de voiture (donc très pénalisé par le poids) fut monté avec un bilan excellent sur un biplace. Le poids du moteur était compensé par un besoin en carburant très inférieur. Cela pourrait être facilement le cas ici car une turbine consomme énormément surtout à faible altitude.
    Je pense que la dificulté principale que va rencontrer cette équipe, sera de trouver tout l’argent nécessaire pour aller jusqu’au bout du programme et de vendre ensuite assez de machines pour amortir cet énorme investissement.

  • Lemazoutvolant

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    A falconair,
    L’erreur de renault, puis sma sous l’egide de safran a été de vouloir à tout prix copier l’architecture d’un lycoming ou d’un continental (4 cylindres boxer à plat, refroidissement par air/huile, transmission directe)
    Les acyclismes générés par cette solution ont été tel que mt prop n’était pas en mesure de fournir une hélice suffisament solide au niveau des pieds de pales, d’ou les hélices métal sur ce moteur, et le poids en conséquence….
    La regle de base sur la conception d’un moteur diesel ou essence, c’est de parfaitement « filtrer » les acyclismes entre moteur et hélice (avec ou sans reducteur), votre voiture fait en partie celà au niveau des cardans, par simple torsion, meme si avec l’arrivée des volants amortisseurs bi-masses celà à grandement été facilité….un moteur de F1 utlisera des systèmes pendulaires, un planeur DG808 un volant amortisseur, une PT6 un arbre de torsion, etc….
    À l’heure actuelle, on sait concevoir un moteur diesel, avec environ 100cv au litre, jusqu’à 20.000 ft ( essayez avec une turbine et regardez la T4!!!), aux environ de 0,5kg/cv….comparez avec un moteur essence lyco ou conti, on est dans le coup, et on emmene moins de carburant grâce à un csp très favorable au diesel….CQFD…..

  • noel

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    L’hypothèse de la relativité d’Einstein a été, à ses débuts, tournée en dérision.

    Le médecin, Claude Bernard le disait, « une idée ne doit pas être repoussée pour la seule raison que ses conséquences dérangent une théorie régnante. L’absurde suivant nos théories n’est pas l’impossible suivant la nature. »

  • rouletabille

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Dans la revue  » Marianne  » à paraitre demain, il y a 40 pages concernant le gaspillage de l’ argent public, je conseille vivement aux auteurs de ce projet farfelu qu’ils pourront représenter pour le 1° avril, de lire très attentivement ces 40 pages et qu’ls n’oublient pas que l’orsque l’on utile l’ argent des contribuables on a des comptes à leur rendre, c’est la moindre des choses.
    certains diront que cela fait marcher le commerce, je leur répond que l’on peut tout aussi bien le faire marcher avec un projet valable, et au moins cela permet d’avoir une suite, c’est à dire une fabrication qui fera vivre des personnes qui seraient très heureuses de faire autre chose que d’ aller pointer à l’ ANPE.
    Pour bien me faire comprendre, vous allez faire travailler 30 personne pour ce projet qui va se terminer en  » queue de poisson  » …alors qu’avec un projet viable, avec la même somme, vous en faites travailler au moisn le double …pour commencer.

  • falconair

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Pour mémoire sur avion léger, Renault F1 en son temps avait essayé et s’est cassé les dents. Donc wait and see mais ça n’a pas marché pour l’aviation légère alors pour l’hélico ?

    • Jean-Mi

      Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
      Cassé les dents ?
      falconair à dit le vendredi 23 novembre 2012 16h05
      Pour mémoire sur avion léger, Renault F1 en son temps avait essayé et s’est cassé les dents. Donc wait and see mais ça n’a pas marché pour l’aviation légère alors pour l’hélico ?

      Le moteur Renault F1 est devenu très vite le moteur SMA car Renault F1 est retourné à la F1 et à repassé son moteur diesel aviation à Snecma. Maintenant le moteur SMA est livré en première monte sur la dernière version du Cessna 182… On peut appeller cela un échec ? Ha bon…

  • bouffepognon

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    @théo = faire référence à Zoche est pour le moins cocace, faut-il rappeler que ce curieux personnage a mangé sa chemise en voulant prouver que le diesel en aéronautique était l ‘ avenir !

    coupleur hydraulique = il ne faut rien y connaitre pour avancer cette suggestion, quel poids pour passer cette puissance et le couple..?.dans vos calculs, ( si vous en avez fait ! ) n’oubliez pas l’ huile et le refroidisseur…ce qui veut dire que vous avez en plus une perte de puissance non négligeable…qui va quand même consommer ! c’est du n’ importe quoi

    prétendre que l’on pourrait faire un diesel de 450 cv. ( c’est à ,dire la puissance utilisée pour un camion de 40 tonnes, qui serait utilisé à 70 % de sa puissance la plupart du temps, et ce, pour un faible poids et prix, cela se saurait , le gain de poids est intéréssant aussi sur un .P .L. aussi bien à la fabrication que pour lutter contre le poids mort. c’est du n’ importe quoi ! allez chez un concessionnaire P.L. et demandez lui le poids d’un moteur de 450 cv. qui lui n’est utilisé qu’à 30 % de sa puisance maxi sur 50 % du temps.

    arbre souple = il avait été essayé sur le proto du Potez 731 , avec des turbines, et bonjour le poids et le prix …avancer de tels suggestions dénote une méconnaissance generale du problème

    il y a longtemps que des arbres composites ont été essayés sur P.L. il y a même des résultats d’ éssais sur Internet, apprenez votre leçon avant de dire n’ importe quoi.et de vouloir faire  » le professeur  »
    particules = parce qu ‘ il consommerait du jet A1 , il n’ y aurait pas de particules fines…encore une ineptie.

    Il y en a qui parlent sans savoir.

    J’ose espérer que vous ne faites pas partie du projet farfelu, ci-dessus, car là j’aurai  » tout compris  »

    Pour conclure, la copie de THEO aura un zéro pointé !

  • lemazoutvolant

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    bonjour à tous,
    je ne comprends pas les levées de boucliers de certains, ce moteur va surement faire avancer la motorisation diesel aéro:
    – d’après les images, il s’agit d’un V8 bi-turbo
    – connaissant un peu les gens derrière Theos, on peut être sûr qu’il ne s’agit pas simplement de l’avionnage d’un moteur de camion, mais bien d’un nouveau moteur, au top de la technologie actuelle, regardez donc ce que met Red engines en allemagne actuellement au point avec ses V6 et ses V12, vous serez très surpris…
    – Austro Engine a parfaitement su gérer le développement d’un volant amortisseur de couple sur son AE300, le moteur est exempt de toute vibrations entre l’hélice et le moteur, alors avec 4 cylindres de plus, le couple est encore plus « lissé » sur l’abre de sortie, parfait pour un usage hélico
    – les progrès sont réels dans la motorisation diesel aéro, n’en déplaisent à certains!
    – et surtout, les riverains vont apprécier la diminution notable de bruit comparée à une turbine, et rien que pour celà, ca mérite que l’Europe investisse……je suis dérangé souvent le soir par des super puma de l’armée de terre en exercice de vol de nuit…..je vous dis pas le bruit…..

  • did

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Rien sur les caractéristiques du moteur : nb cylindres, disposition, système de distribution, courbe de puissance, mode d’alimentation, …. ?

  • Bob

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    En aéronautique, l’échelle TRL compte 9 niveaux, et non 6 !

  • lecochonindigné

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    euh j’entends parler de couple de turbine de courbes de diesel et de turbines
    je comprends que chaque système a ses avantages et ses inconvénients
    il n’en demeure pas moins que, en attendant l’apparition du moteur ionique atmosphérique et du moteur antigravité cher à notre maitre à tous georges lucas, ca vaut le coup d’étudier les moyens d’alleger et surtout de fiabiliser le diesel
    car vu le taux de compression et les pressions terribles engendrées par ce moteur
    il faut des blocs moteur épais…..
    pour ce concept neandertalien je rappelle que la roue apparue il y a des millénaires est toujours utilisée

    et je me suis même laissé aller jusqu’à croire que des gens s’échinent toujours à pédaler pour faire le tour de france comme quoi quand une idée est bonne ….peu importe son age on la garde!

  • vladkr

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Yann Arthus Bertrand pourra faire ses photos aériennes en polluant moins 🙂

    @Lavidurev: les gouvernements qui surtaxent le diesel le font parce que c’est facile, et ça rapporte gros vu le parc de véhicules diesel en Europe.

    D’ailleurs, le diesel est utilisé pour la majorité des camions dans le monde, les navires, tracteurs, véhicules de chantier et cela pour une bonne raison, malgré le risque de pollution…

    Tout est l’affaire de compromis En même temps, on me fera difficilement croire qu’il sort de l’air pur alpin des échappements d’autos tournant au SP95 ou bien des turbines d’hélicoptères actuels.

  • rouletabille

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    OWinczlaw = tout à fait d’ accord, mais un TRES gros problèmes est que les personnes qui dirigent ce projet semblent avoir obtenus DE QUI ? des subventions que l’on peut qualifier de TRES importantes, par les temps actuels où tout le monde, y compris vous et moi, doit  » serrer les boulons  » il est évident que l’on se doit d’ aller au fond du sujet.
    c’est pourquoi j’ai demandé à Gil Roy de bien vouloir obtenir les infos qui nous manquent pour avancer.

  • OWinczlav

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Cette Info n’est pas un scoop. Eurocopter l’avait déjà annoncé des 2008 a grand renfort de communiques de presse ronflant. Bluecopter, son programme d’innovations environnementales est passe à la trappe des que l’environnement n’était plus a la mode. Eurocopter et l’environnement : une girouette et une grand farce. Eurocopter ne tient pas le cap de ce qui avait ete annonce. Concernant la motorisation diesel, c’est une fausse bonne idée qui coûtera une fortune. Le problème n’est pas l’installation du GMP mais la conception d’une nouvelle BTP qui devra absorber les vibrations du moteur. Cout de developpement observe pour une nouvelle BTP : 20 millions d’euros minimum. Le colibri est un produit en fin de carrière qui ne se vend plus: rien ne justifiera ce coût de développement d’une BTP.
    A l’avenir, quand vous entendrez Diesel et HELICO, passez votre chemin car vous perdrez votre temps.

    • THEO

      Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
      UN COUPLEUR HYDRAULIQUE OU UN ARBRE SOUPLE CALIBRE DEVRAIT ELIMINER LES VIBRATIONS DE TORSION QUI NE SONT PAS PIRE QU AVEC UN MOTEUR A ESSENCE;
      PARTICULE FINE? IL EST PLUS QUE PROBABLE QUE LE DIESEL TOURNERA AU JET A1
      L AVANTAGE C EST LE RENDEMENT DU DIESEL ET LA FACILITE DE MAINTENANCE PAS BESOIN DE SALLE BLANCHE ET DE MAIN DOEUVRE QUALIFIE AINSI QUE L INTERCHANGEABILITE AVEC DES PIECES AUTO
      ENFIN IL EXISTE DES DIESELS LEGER A REFROIDISSEMENT PAR AIR ET MEME DES DIESEL AERO AVEC POUR ANCETRE LE JUNKER JUMO
      VOIR ICI
      http://www.zoche.de/specs.html

  • lavidurev

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Il faudrait expliquer pourquoi dans certains gouvernement de l’UE, aux Pays-Bas par exemple, le gouvernement taxe davantage les véhicules diesels car considérés comme étant plus polluant que les moteurs fonctionnant à l’essence.
    Aujourdh’ui, toutes les forces de police de ce pays sont donc équipées de véhicules VW roulant au… diesel ( ne cherchez pas la logique? )… A part les hélicoptères de la Police équipés de turbines.
    Rappelons que le premier moteur diesel fonctionnait à l’huile, qui serait moins polluante que le gas oil.

  • rouletabille

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    @flyunfaury= contrairement à vos affirnations, le couple a une grande importance, ansi que la façon dont est positionnée sa courbe, si vous pouvez avoir la fiche de passage au banc de ce  » fameux  » moteur qui aurait toutes les qualités ( sauf le poids ! qui a ici une grosse importance ) pour remplacer une turbine et rien qu’à ce niveau, il y a  » problème  » qu’il faudra bien nous expliquer.J’ose espérer qu’ils l’ont bien expliqué aux  » financiers  » mais j’ai peur que ces derniers n’aient pas tout compris, prendre un camion pour un engin volant, si cela pouvait se faire, cela se saurait depuis longtemps.
    autre question = qui va s’ ocuper de la boite de réduction qui n’a rien de comparable à une BTP que vous connaissons avec une turbine et le fait de démultiplier de 1 à 10 ( environ ) a une grosse importance , permettez-moi de vous dire qu’elle devra être  » musclée  » donc du poids ( je ne parle pas du prix )
    2 -Etude de subventions diverses et variées pour arriver à une faisablité, c’est oui, mais cela a t-il été fait ? j’en doute fortement ! et lorsque l’on demande à utiliser de l’ argent public, on a des comptes à lui rendre, c’est pourquoi je demande à Gil Roy de bien vouloir demander aux organismes  » payant  » de bien vouloir communiquer leur dossier…à noter que c’est une obligation….en France , vous demander à la CADA, qui depend du 1° ministre, et fonctionne parfaitement, et rapidement, il faut le soulgner car ce n’est pas fréquent….suivez mon regard du coté de la DGAC !
    Dans le cas présent, il semblerait ( peut-on en savoir plus ? ) que ce soit principalement des fonds europées .( détail de l’ etude, avec un chiffrage TRES précis, avec engagement qu’il n’ y aura aucun supplément …pour le public et des organimses qui subventionnent ) ..ce dossier a t-il été bien étudié ? ou a t-on fait intervenir des copains et des amis ? tout cela on a besoin de le savoir.
    après, on pourra  » mettre les pieds dans le plat  » si nécessaire.
    inutile de dire que ce  » fameux  » dossier, normalement, on devrait pouvoir en disposer sous 48 h….s’il n’ y a pas des batons dans les roues !
    Ce dossier est TRES important , aussi bien sur le plan technique que fnancier et mérite une  » urgence N° 1  »

  • Grouik

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Encore une idée débile pour dépenser de l’argent public (le mien / le notre donc )

    Le moteur a piston est le plus mauvais compromis jamais réalisé pour produire de la puissance

    Il serait plus intelligent de concevoir des turbines de faible puissance pour avions légers et de les avionner, que de continuer a s’obstiner a faire des recherches sur un concept néandertalien dépassé

    • Nono

      Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
      @Grouik: tout dépend des critères poru le compromis justement: une turbine a un excellent rendement massique (puissance fournie par kg de moteur), mais un piètre rendement énergétique (puissance fournie par kg de carburant consommé). Et finalement le diesel c’est un peu l’inverse.

      Donc, selon les applications, la turbine ou le diesel auront chacun leurs avantages, selon les cas, on utilisera plutôt un diesel quand on veut de la puissance sur une longue durée (bateau, camion, drone à grande endurance), et une turbine quand on veut beaucoup de puissance avec des contraintes de masse ou d’encombrement (certains navires de guerre, hélicoptères,..). Et dans certains cas, il y a un compromis à faire, maintenant qu’on arrive à avoir des Diesel avec de bonnes performances « massiques »

  • HotelGolf

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Pour « flyingairy »,
    Non, par rapport aux voitures, qui n’utilisent pas la puissance, mais plutôt la capacité d’accélération, donc qui bénéficient beaucoup d’une courbe de couple « pleine », c’est très différent en avion ou hélicoptère :
    Seule la puissance compte ici. Le régime étant constant, le couple est simplement égal à la puissance divisée par ce régime.
    Dans le cas de l’EC 120, comme pour la plupart des turbomoteurs, le régime de sortie moteur est à peu près standardisé dans le monde : 6000 t/min; c’est le résultat d’une première réduction depuis les plus de 40.000 t/min de la turbine libre.
    Ce régime est constant pendant tout le vol. 330 kW font 525 Nm à 6000 t/min.

    Ceci dit, le diesel ne tournant probablement pas à 6000 t/min, il est probablement équipé d’un étage d’adaptation (en vert sur le dessin) pour obtenir cette vitesse de sortie.
    C’est pour dire que le couple seul ne veut rien dire ici.

    Le couple maxi est sans intérêt en soi, et il est probable que ce moteur soit conçu pour que son couple maxi soit atteint au régime de puissance maxi, donc 6000 t/min à l’arbre de sortie. Le moteur serait donc considéré comme très « pointu » ou « creux » et désagréable dans une voiture, mais…ce n’est pas une voiture.

    Enfin, 440 ch est certes moins que les 504 ch de la turbine Arrius, mais un turbo-diesel donnera la même puissance maxi, du sol à 7000 ft au moins, alors que la turbine aura perdu 15 % de la sienne à cette altitude. Les performances seront donc probablement équivalentes ou supérieures pour le diesel.

    Sans travailler pour Eurocopter, je trouve que les taxer de choisir leurs partenaires et leurs technologies de façon simpliste ou erronée, relève d’un mélange de prétention et de naïveté assez impressionnant. Même le Ministre du redressement productif n’ose plus et s’en est excusé envers les ingénieurs de PSA !

  • rouletabille

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Et les particules fines, on en fait quoi ?
    le moteur retenu va t -il répondre aux normes euro 6 ?
    2 – 450 cv; c’est la puissance d’un moteur de camion maxicode…quel poids ?
    3 – n’oubliez pas les problèmes rencontrés sur avions avec les diesel, gagner en consommation, peut être, mais si c’est pour avoir tous les problèmes rencontrés par thielert et centurion, cela faut beaucoup, la réputation d Eurcoopter pourrait en prendre un sérieux coup !
    4 – un moteur de camion fonctionne à 70 % du temps en dessous de 50 % de la puissance maxi…ce ne sera pas le cas sur un hélico qui a besoin, de 500 cv.
    5 – on peut se poser des questions au niveau des dents de pignons…alors qu’il y a opposition entre l’ irrégularité cyclique du moteur diesel er les turbulences sur les pales du rotor, starflex ou pas, il ne filtrera pas toutes les vibrations qu’elles viennent d’un coté, ou de l’ autre : et tout porte à croire qu’il y a  » le paquet  »

    attendre et voir !

  • Gabriel

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    @ Rouletabille,
    Empechez au plus vite ce gachis d’argent publique, on a déjà en France tout le savoir faire pour cette application au rapport poids-puissance nettement plus favorable, ceci semble encore une adaptation d’un moteur automobile, des subventions publique (europeenes) pour Austro, pour compenser leur retard?

  • Marco Polo

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Belle initiative,
    quid des millions d’Euros investis par Safran dans sa filiale SMA pour certifier un moteur diesel aéronautique ?
    Pourquoi ne pas leur confier ce projet quitte à ce qu’ils conçoivent un moteur spécifique en partant de leurs acquis et de leur savoir faire aéronautique ?
    Pourquoi confier cette tâche de motoriste aéronautique à des inconnus dans le secteur ?
    On va nous refaire le coup de la vitrine technologique qui nous diras-t-on sera peut-être mature pour une hypothétique certification et industrialisation après 2030.
    Pourquoi ce manque de pragmatisme et de réalisme industriel ?

  • flyingairy

    Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
    Comparer 440cv d’un piston diesel, brutalement avec les 504cv d’une turbine est un raccourci un peu trop rapide!! Il faut pour une bonne exploitation des données, connaître le COUPLE maximal et le REGIME moteur auquel il est obtenu!! Car P=Cxw (puissance=couplexvitesse de rotation) et une turbine tourne bien plus vite qu’un moteur à piston, qui lui peut délivrer beaucoup de couple à faible régime, et pour faire tourner des pales c’est avant-tout le couple qui est important (pour vaincre l’effort résistant que l’air oppose aux pales en mouvement).

    • Sbor

      Le diesel veut remplacer la turbine sur les hélicoptères légers
      Pour les vibrations et la dynamique ça va être un vraie de challenge, le démarrage va être dure pour la structure…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.