Accueil » ATR en sole position

ATR en sole position

Le carnet de commandes d'ATR lui assure trois années de production. © ATR

En 2018, ATR a livré 76 avions et réalisé un chiffre d’affaires étale de 1,8 milliards de dollars. Au cours de l’année écoulée, son concurrent direct, le canadien Bombardier, a annoncé son retrait du marché des turbopropulseurs de transport régional, laissant de fait, l’avionneur franco-italien seul sur un marché de niche. Son défi va être de garder à distance ses concurrents potentiels et notamment la Chine, un marché verrouillé de 1.100 biturbopropulseurs.

Avec 76 avions neufs livrés en 2018 (2 de moins qu’en 2017), ATR revendique environ 62% du marché des turbopropulseurs de transport régional, ce qui lui confère logiquement la première place. Et cette pole position pourrait dans les années à venir se transformer en sole position. En effet, Bombardier a annoncé en fin d’année dernière sa décision de céder à son compatriote canadien Longview Aircraft son programme Dash8.

Seul sur un marché de niche

Il est prévu que le nouveau propriétaire...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(3) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) [2]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bonjour, je lis l’article sur ATR et la bonne santé sur la production/vente des ATR 42 / 42S / 72 série 600…
    J’ai eu la chance de voler sur ATR 42/42 série 300 en France / Québec / USA…Bon avion qui vol bien sur des lignes CC…Je lis que Bombardier se retire des turbopropulseurs!!! Le Q400 va disparaitre ou sera assemblé ailleurs!?…ATR se trouve donc en  » monopole »…La Russie et la Chine proposent des nouveaux modules biturbopropulseurs qui sont encore au stade de prototypes!!! En 2018, j’ai lu un article que l’avioneur Bresilien EMB pense sérieusement a proposer un nouveau Biturbo afin de contrer ATR, Q400, la Russie et La Chine…!!!… qu’en est il a ce jour!? Wait & See…Cdt…BSpotter…/…

    Répondre
  • Dire que j’ai fait ma Qualif ATR42 , il y a…32 ans à Toulouse !!! Sur le sn 003 avec Guy d’AGEN comme instructeur et Philippe de PTP en binome .

    7200 heures sur ATR ,a PTP et BZH ; c’est vraiment un avion solide ! Jamais arrété une turbine !

    Salut à tous les PNT ATR !!!

    JP LCQ

    Répondre
  • par Jean Pierre LE COQ

    Dire que j’ai fait ma Qualif ATR42 il y a ….32 ans ….à Toulouse !!!!
    L ‘ ATR est vraiment un succès et un très bon avion ( 7200 heures dessus , aux Antilles et en ….Bretagne !!! )

    JP

    Répondre
  • Quid des bombardiers d’eau achetés par la France? Il n’y en avait pas de nouveaux en commande cette année?

    Répondre
  • Sole position pour ATR et mole position pour Bombardier… Si je puis dire…
    Frédéric

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) [2]=> int(3) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) [2]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.