Accueil » Industrie » Avec l’E-Fan X, Airbus associé à Rolls-Royce et Siemens passe à la dimension supérieure

Avec l’E-Fan X, Airbus associé à Rolls-Royce et Siemens passe à la dimension supérieure

Airbus, Rolls-Royce et Siemens ont mis en place un partenariat visant à développer à court terme un démonstrateur de vol hybride E-Fan X sur la base d’un quadriréacteur BAe146 pour commencer. Le premier vol est prévu en 2020.

Le démonstrateur technologique de propulsion hybride E-Fan X sera développé à partir d'un BAe 146, dont l'un des quatre réacteurs aura été remplacé par un moteur électrique de deux mégawatts. © Airbus

C’est au sein de la Royal Aeronautical Society de Londres que les trois partenaires ont choisi de dévoiler leur projet, une manière d’affirmer qu’une nouvelle page de l’histoire de l’aviation est en train de s’écrire. L’objectif affiché par Airbus, Rolls-Royce et Siemens est de développer à court terme un démonstrateur de vol, ce qui constituera, affirment-ils « une grande avancée vers la propulsion hybride pour les avions commerciaux ».

De l’E-Fan 1.2 à l’E-Fan X

Le vol du démonstrateur technologique de propulsion hybride E-Fan X est prévu pour 2020, après une campagne complète d’essais au sol, provisoirement sur un avion d’essai BAe 146, dont l’un des quatre réacteurs aura été remplacé par un moteur électrique de deux mégawatts. Des dispositions seront prises pour remplacer une deuxième turbine par un moteur électrique une fois que la maturité du système aura été démontrée.

« L’E-Fan X constitue une nouvelle étape importante de notre objectif de faire du vol électrique une réalité dans un futur proche. Les leçons que nous avons tirées d’un long passé de démonstrateurs de vol électriques, qui a commencé avec le Cri-Cri, puis l’e-Genius et l’E-Star et a atteint son apogée avec, plus récemment, l’E-Fan 1.2, associées aux fruits de la collaboration E-Aircraft Systems House avec Siemens, ouvriront la voie à un avion commercial monocouloir hybride sûr, efficient et économique », a expliqué Paul Eremenko, en charge des technologies chez Airbus.

Changement d’échelle

Avec démonstrateur E-Fan X, Airbus et ses partenaires entendent relever les défis des systèmes de propulsion de forte puissance, tels que les effets thermiques, la gestion de poussée électrique, les effets de l’altitude et de la dynamique sur les systèmes électriques et les questions de compatibilité électromagnétique. L’objectif est de faire avancer et rendre mâture la technologie, les performances, la sécurité et la fiabilité pour favoriser une progression rapide de la technologie hybride.

En outre, ce programme vise à fixer les exigences de certification future des avions à propulsion électrique tout en formant une nouvelle génération de concepteurs et d’ingénieurs, afin d’aider l’avion commercial hybride à devenir un peu plus une réalité, affirment les trois partenaires.

La somme des compétences

Avec leur participation au programme E-Fan X, Airbus, Rolls-Royce et Siemens apporteront chacun leur expérience et leur savoir-faire dans leurs domaines d’expertise respectifs. Airbus sera responsable de l’intégration globale ainsi que de l’architecture de contrôle du système de propulsion hybride et des batteries, et de son intégration avec les commandes de vol.

© Airbus

Rolls-Royce sera en charge du turbomoteur, du générateur de deux mégawatts et de l’électronique de puissance. Avec Airbus, Rolls-Royce travaillera également sur l’adaptation de la soufflante à la nacelle existante et au moteur électrique Siemens.

Siemens livrera les moteurs électriques de deux mégawatts et leur boîtier de commande électronique de puissance, ainsi que l’inverseur, le convertisseur DC/DC et le système de distribution de puissance. « Ceci marquera l’apogée de la collaboration E-Aircraft Systems House entre Airbus et Siemens, lancée en 2016, et qui vise au développement et à la maturation de divers composants de systèmes de propulsion électrique et à leur démonstration avec différentes catégories de puissance. », soulignent les partenaires.

Révolutionner le transport aérien régional

Au premier rang des principaux défis qui se dressent devant le secteur actuel de l’aviation, il y a la transition vers un moyen de transport aux performances environnementales optimisées, plus efficient et moins dépendant des combustibles fossiles fait partie. Les trois partenaires se sont engagés à remplir les objectifs environnementaux techniques de l’Union Européenne contenus dans le rapport Flightpath 2050 Vision for Aviation de la Commission européenne.

Ces objectifs sont ambitieux : réduction des émissions de CO2 de 60 %, réduction des émissions d’oxydes d’azote de 90 % et réduction du bruit de 75 %. Ils objectifs ne sont pas réalisables avec les technologies actuelles. « C’est pourquoi Airbus, Rolls-Royce et Siemens investissent et se concentrent sur des travaux de recherche dans différents domaines technologiques, notamment l’électrification. », expliquent-ils d’une même voix. « Aujourd’hui, la propulsion électrique et la propulsion hybride sont comptées au rang des technologies les plus prometteuses pour répondre à ces défis ».

La conséquence d’exploiter des avions régionaux silencieux laisse entrevoir la possibilité de rapprocher les aéroports des zones urbanisées. D’où une plus grande efficacité qui peut rendre l’avion compétitif vis-à-vis notamment du train à grande vitesse, sur des trajets d’une heure environ. Dès lors si cette hypothèse se confirmait, on pourrait assister à une forte croissance du transport aérien.

Airbus, Siemens et Rolls-Royce sont décidés à aller vite.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

28 commentaires

    • Moltobaleze
    • Moltobaleze
    • Moltobaleze
  • Moltobaleze
      • Moltobaleze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bed51c33711fb40b0c413c1a267c5d53,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,