Accueil » L’Airbus A321XLR prend son envol

L’Airbus A321XLR prend son envol

Lancé en 2019, l'Airbus A321XLR a débuté ses essais en vol le 15 juin 2022. © Airbus

Six jours après des essais au roulage, le premier A321XLR a effectué son vol inaugural le 15 juin 2022, depuis les installations d'Airbus à Finkenwerder, près de Hambourg. Plus de 450 exemplaires du nouveau monocouloir long courrier de l'avionneur européen ont déjà été commandés, avant même son entrée en service prévue en 2024.

MSN11000, immatriculé comme il se doit F-WXLR, a décollé de Finkenwerder, en Allemagne, à 11h05, le 15 juin 2022. Le nouveau monocouloir à très long rayon d’action d’Airbus débute ainsi ses tests en vols, qui devraient l’amener à une mise en service en 2024.

Le vol du jour aura duré 4h35 et a permis d’ouvrir l’enveloppe de vol dans des configurations différentes. La première sortie prévoyait également un pallier à 30.000 pieds puis un retour sur Hambourg avec une remise des gaz permettant une deuxième approche pour un atterrissage complet.

Il aura fallu 5 mois pour assembler le premier avion d’essais. L’A321XLR (pour Xtra Long Range) est entré sur la ligne d’assemblage finale (FAL line 2 située dans le Hangar 9) de Hambourg en novembre 2021 ; le nez de l’avion et la partie avant du fuselage provenant de Saint-Nazaire, la section centrale et l’arrière du fuselage en provenance du site d’Airbus à Hambourg.

Airbus précise que d’autres lignes d’assemblages pourront accueillir les futurs A321XLR, mais l’usine de Hambourg a été choisie comme le site pilote pour la nouvelle variante de l’A320neo. L’avionneur européen précise encore que les deux avions suivants qui serviront aux tests de certification, MSN11058 (qui sera motorisé par deux GTF de Pratt & Whitney) et MSN11080 (LEAP-1A), seront assemblés en temps voulu, également sur le site de Hambourg.

Airbus a lancé le programme de l’A321XLR en 2019 lors du salon international de l’aviation et de l’espace du Bourget. A ce jour, plus de 450 exemplaires du monocouloir ont été commandés par 25 clients, avant même sa mise en service. Le dernier client en date, Qantas, a commandé 20 exemplaires de l’A321XLR. En 2021, United Airlines a commandé 50 XLR pour remplacer sa flotte de Boeing 757-200.

L’A321XLR est motorisé par deux LEAP-1A de CFM et dispose d’une distance franchissable de 8.700 km avec 206 passagers. Le monocouloir pourra emporter jusqu’à 244 passagers.

Les systèmes carburant ont été largement revus pour augmenter la distance franchissable du monocouloir. Un réservoir central arrière (RCT) a été installé qui permet d’emporter les 12.900 litres de carburant supplémentaires pour offrir à l’A321XLR une distance franchissable supérieure de 1.300 km à celle de l’A321LR, dont le premier vol a eu lieu en 2018.

En comparant avec l’A321 motorisé par les CFM-56, l’A321XLR peut parcourir 3.100 km de plus. De quoi assurer des vols directs entre Rome et New-York ou entre Londres et Miami.

Initialement prévue en 2023, la mise en service de l’A321XLR a été repoussée d’un an suite aux récentes recommandations de l’EASA. L’agence européenne pour la sécurité aérienne a invité Airbus a renforcer le carénage du réservoir central supplémentaire. L’EASA avance que, en cas d’un atterrissage sur le ventre, le réservoir central pourrait prendre feu.

Du côté de la concurrence, le Boeing 737 MAX 10, a une distance franchissable de 6.100 km pour une capacité totale allant jusqu’à 230 passagers. Le seul concurrent direct de l’A321XLR chez l’avionneur nord-américain aurait dû être le NMA (New Market Airplane).

Empêtré dans les difficultés techniques de plusieurs de ses programmes, du 737 MAX en passant par le 787 et jusqu’au 777X, le développement d’un nouvel avion monocouloir à long rayon d’action ne semble pas encore d’actualité chez Boeing.

Fabrice Morlon

Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.