Accueil » Accident mortel d’un avion ATR 72-200 en Iran

Accident mortel d’un avion ATR 72-200 en Iran

L'ATR 72-200 d'Aseman Airlines (vol EP-3704) s'est écrasé sur le mont Dena, dans le sud-ouest de l'Iran. © Google map.

Un biturbopropulseur ATR 72-200 de la compagnie iranienne Aseman Airlines s’est écrasé sur le mont Dena (Iran) avec 60 passagers à bord et 6 membres d’équipage. Le crash a eu lieu vers 8h45 (heure locale), dimanche 18 février 2018.

L’ATR 72-200 (numéro de série 391) assurait le vol EP-3704 d’Aseman Airlines. Il a décollé de l’aéroport Mehrabad de Téhéran vers 8h00 heure locale (4h30 GMT) à destination de Yasuj (province d’Ispahan) dans le sud-ouest de l’Iran. Il s’est écrasé, trois quarts d’heure plus tard, dans le massif montagneux de Zagros, plus précisément sur le mont Dena, situé à 25 km de sa destination. L’avion avait probablement déjà entamé sa descente. Les autorités locales font état de mauvaises conditions météorologiques,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Piqûre de rappel :  » Le transport aérien progresse comme ce funambule qui a conscience qu’à chaque instant l’équilibre peut être rompu, d’où son extrême concentration. Chaque pas le rapproche de son but. Chaque vol peut tout remettre en question.  » Article de Gil ROY, du 02/01/2018.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.