Accueil » Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »

Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »

L’extension du terminal à service simplifié Billi sera opérationnelle en juin 2015, c’est-à-dire deux ans avant l’entrée en service du TGV entre Bordeaux et Paris. Pour l’aéroport de Bordeaux il s’agit d’anticiper une perte annoncée de 900.000 passagers par an.

12.05.2014

[gallery link="file" ids="37950,37951,37949,37948"] La ligne à grande vitesse, entre Paris et Bordeaux, doit être mise en service mi-2017. Air France et l’aéroport de Bordeaux s’accordent pour estimer la perte annuelle de passagers entre 800 à 900.000, sur cet axe. La « Navette Air France » qui sera directement impactée a encore gagné 7,2 % de trafic en 2013, pour tangenter la barre du million de passagers. Afin d’atténuer ce qu’il est communément appelé à Bordeaux, le « choc TGV », l’aéroport...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

10 commentaires

  • AndreD

    Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
    Malgré tous ses efforts Bordeaux est encore très loin des grands aéroports régionaux (Nice.Lyon.Marseille et Toulouse) et le TGV n’a pas encore produit tous ses effets.

  • lavidurev

    Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
    Comparons ce qui est comparable.
    Qui fait l’amalgame entre NDDL et Bordeaux?

  • P200

    Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
    Petite précision le TGV dessert déjà Bordeaux.
    Plus de 4 milliards d’euros de fonds « publics » sans compter les garanties apportées aux emprunts « privés » pour gagner au maxi 55′ sur Paris Bordeaux sur un budget total de 7,8 milliards (voir le site lgv-sea-tours-bordeaux.fr), c’est hallucinant.
    Je vous laisse faire le calcul pour chaque minute gagnée!
    Pendant ce temps on sabre la protection sociale.
    Oui il y aura des retombées économiques mais le même budget affecté à la protection sociale génèrera une consommation elle aussi créatrice d’emplois.
    Après on peut toujours discuter mais j’en reste au coût par minute. On marche sur la tête.
    Pour info, usager du TGV Tours Paris de 1998 à 2010, nous roulions à 330km/h au début et cette vitesse a été réduite à 300 km/h au milieu des années 2000. Donc on reparlera du temps de transport dans 5 ans et il faudra refaire le calcul de coût.

  • MONGLOND

    Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
    BILLI AEROGARE BAS COUT
    C’est vraiment minable, le nivellement par le bas.
    Pas de fenêtre, pas de sièges, rien pour un minimum de confort.
    On se fout du client, les gestionnaires font de la gestion à courte vue.
    A éviter absolument.

    • Boby

      Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
      Personne ne vous oblige à voyager en low cost et donc à utiliser Billi. Les gens ne veulent rien payer et avoir tout..

  • lavidurev

    Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
    La plateforme de Bordeaux existe pas NDDL.

    • Passant44

      Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
      Quant à Nantes, il vous échappe peut être qu’il s’agit d’un « transfert ».

      Transfert = déplacement = relocalisation, etc…

      Comprenez-vous la différence avec la construction d’un aéroport supplémentaire ? Donc toute amalgame avec les aéroports fantômes d’Espagne est soit de la mauvaise foi, soit un abîme de stupidité.

      (même si peut-être Airbus peut souhaiter garder une piste privative qui fera… 3 ou 4 vols par semaine !)

  • Tartempion

    Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
    Bravo. La taxe passager à 3.30€ doit être parmi les moins chères de France. Tout ça possible grâce à une maîtrise des coûts de revient. Comme quoi quand on veut, on peux stimuler le trafic.

    • Passant44

      Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
      Maiiiis nonnnn ! Tous les opposants à NDDL vous expliqueront que le TGV va faire disparaître l’aérien en France, et que la « logique de l’offre » s’applique partout sauf dans ce domaine. Donc nous rêvons : l’aéroport de Bordeaux ne peut pas faire 5 millions de passagers, il ne peut pas stimuler le traffic par une politique tarifaire agressive… on nous ment, on nous cache tout ! Puisqu’on vous le dit !!!! lol

      N’en déplaise aux déclinistes, le transport aérien a de l’avenir dans notre pays comme ailleurs.

    • michael

      Avec Billi 2, Bordeaux-Mérignac anticipe le « choc TGV »
      Oui sauf a Nantes !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.