Accueil » Bénéfice en hausse pour Air France KLM au troisième trimestre 2018

Bénéfice en hausse pour Air France KLM au troisième trimestre 2018

Le groupe Air France KLM affiche un résultat d’exploitation de 1,065 milliard d’euros au troisième trimestre 2018 en hausse de 11 M€ à change constant. Une performance encourageante, dans la foulée de accord salarial conclu le 19 octobre 2018 entre Air France et les organisations syndicales représentatives, et à quelques jours de l'ouverture des négociations avec les pilotes d'Air France.

1.11.2018

Air France KLM réussira-t-il à profiter de l'alignement des planètes (carburant mis à part) pour se "repositionner en leader de l'industrie", comme le revendique Benjamin Smith, son nouveau directeur général. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le groupe Air France KLM a enregistré un solide résultat d’exploitation. Certes, il est en recul de 77 millions d’euros par rapport à 2017, mais il est en hausse de 11 millions à change constant. La performance est donc concrète. « La réduction des coûts unitaires et la croissance des revenus contribuant à absorber l’impact négatif du carburant et des devises », souligne la compagnie. Le groupe en a profité pour réduire de 222 millions sa dette par rapport au 31 décembre 2017. Elle s’élève désormais à 6,3 milliards d’euros.

Sur le troisième trimestre, le résultat net du groupe Air France est de 493 M€ pour un chiffre d’affaires de 4,580 Md€ (10,8% de marge d’exploitation). Le résultat net du groupe KLM est de 573 M€ pour un chiffre d’affaires de 3,11 Md€ (marge d’exploitation : 18,4%). Transavia a transporté 5,162 millions de passagers (+4,1%). Son chiffre d’affaires progresse de +10,6% (615 M€). Son résultat d’exploitation est en hausse de +5 point à 178 M€. « Transavia France, en particulier, a enregistré un excellent trimestre, avec une croissance des capacités de 17% et des recettes unitaires en hausse qui ont porté sa marge d’exploitation à 30%. », souligne le groupe.

Sur le troisième trimestre 2018, le nombre des passagers total transportés par les différentes compagnies du groupe Air France KLM (28,5 millions) est en hausse de +2,3%. Le coefficient d’occupation atteint 89,5% en hausse de +0,4 point. Sur neuf mois, la hausse est de +2,6% à 76,985 millions de passagers pour un coefficient de 87,8% (+0,7 point). La capacité a augmenté de 2,0% au troisième trimestre 2018, entraînant une croissance du trafic de 2,4%.

Comme toutes les autres compagnies aériennes qui publient leurs résultats actuellement, Air France KLM est sur la réserve, en ce qui concerne les mois à venir : « Le contexte global reste incertain au regard de l’environnement géopolitique actuel et des tendances haussières sur le prix du carburant. » Le groupe prévoit une augmentation de 500 M€ de sa facture carburant 2018 par rapport à 2017, et de 900 M€ en 2019 par rapport à 2018.

Après un premier semestre 2018 inquiétant, non seulement du fait de la multiplication des journées de grève, mais aussi parce qu’Air France donnait l’impression d’être coincé au fond d’une impasse, ces résultats permettent au groupe de retrouver une nouvelle dynamique, sous l’impulsion d’un nouveau directeur général qui semble avoir redonné confiance aux équipes. L’accord salarial conclu le 19 octobre 2018 entre Air France et les organisations syndicats représentatives en est un meilleur exemple. . Les négociations catégorielles avec les pilotes doivent s’ouvrir la semaine prochaine.

« Je suis convaincu que, dans les prochains mois, nous serons capables de nous appuyer sur les forces et atouts du Groupe pour construire une stratégie ambitieuse et innovante, afin d’assurer le succès de nos compagnies et de repositionner Air France-KLM en leader de l’industrie.», affirme Benjamin Smith, Directeur général d’Air France-KLM et d’Air France, dans un souci évident de galvaniser le moral de ses troupes.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

4 commentaires

  • michel

    Deux misérables commentaires à peine « fielleux » sur notre compagnie nationale en presque 15 jours ? Patience, une petite grève des « nav » se profile. Les franchouillards adeptes du (Air) France bashing vont pouvoir s’adonner à leur GRAND plaisir: dénigrer.

    • Pilotaillon

      En tant que Français, je trouverais tellement valorisant de voler AF et d’en être fier parce que cette compagnie a une culture du client et de l’apaisement.
      Seulement, bis repetita, on se trompe de cible.
      Une partie du personnel a un problème : quand la machine ne fonctionne pas absolument tel qu’ils l’entendent, on prend une masse et on tape dessus. La guerre psychologique selon Astérix !
      Faut pas se mentir, les grévistes créent les signaux négatifs. Entendez-vous parler de KLM, et d’autres compagnies ? Il y arrivent, cela fini par être étonnant vu d’ici.
      Faut juste se calmer avant de parler, réfléchir à la globalité des sujets et agir intelligemment !
      Rangez les haches, ça le fait pas avec le port de galons.
      Sinon ne venez pas vous plaindre, feignant de découvrir des dégâts collatéraux.

  • Robert Le Borgne

    Retirez l’Enarque de la direction et tout va déjà mieux !

    • Pilotaillon

      Cela ne tiendrait-il qu’à une seule personne ?
      Avec des effets remarquables dans un délai aussi réduits ?
      Pour une entreprise de cette taille…
      Mouais.

      Gare à vous les concurrents, cette compagnie a décidément des pouvoirs magiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.