Accueil » Jonction réussie à Paris-Orly

Jonction réussie à Paris-Orly

Groupe ADP a inauguré le 18 avril 2019, le bâtiment de jonction de l'aéroport Paris-Orly, Orly 3, qui offre près de 80.000 m2 supplémentaire au deuxième aéroport parisien. Orly méconnaissable !

19.04.2019

Tous les sols du nouveau terminal Orly 3 ont été recouverts de marbre de Carrare qui apporte de la lumière. Seules les zones assises ont été moquettées pour le confort et l’acoustique. © Aéroports de Paris

Hall public départ avec ses banques d’enregistrement, zone de contrôles Schengen et Internationale, espace commercial, salle d’embarquement et circuits de débarquement, espace correspondance, livraison bagages, système de traitement bagages, … Orly 3, d’une surface de près de 80.000 m², comprend l’ensemble des fonctionnalités de départ et d’arrivée d’un terminal.

L’aéroport Paris-Orly était jusqu’à présent constitué de deux terminaux et six halls d’embarquement. Il se caractérise par un seul terminal et quatre halls d’embarquement. © Aéroports de Paris

Ce nouveau terminal est la pièce maîtresse du projet « Nouvel Envol » lancé en 2014, afin de redynamiser l’aéroport du sud francilien pour répondre aux évolutions du trafic. Ce projet concernait un certain nombre d’évolutions parmi lesquelles la réhabilitation totale des abords des terminaux Sud et Ouest, l’ouverture d’une nouvelle jetée internationale, nouvellement Orly 4, l’agrandissement du hall 1 (Orly 1). « La création d’Orly 3 marque l’avènement de ce grand projet », résume Régis Lacote, directeur de l’aéroport Paris-Orly.

Le bâtiment de jonction Orly 3 mesure 250 m de long sur 19 m de haut. © Aéroports de Paris

Orly 3 : Une nouvelle physionomie de l’aéroport Paris-Orly

La salle d’embarquement Orly 3 offre la possibilité de traiter au contact 4 gros porteurs ou 8 moyens porteurs sur 4 postes avions dits « mixtes », ce qui la rend plus flexible. La moitié de la salle d’embarquement peut également être utilisée en mode « bi-statut » : Schengen ou International en fonction des besoins d’exploitation. La construction de cette infrastructure, qui s’est déroulée d’avril 2015 à avril 2019.

10 sas Parafe ont été installés dans le terminal Orly 3. © Aéroports de Paris.

4 zones: Orly 1, Orly 2, Orly 3, Orly 4

L’aéroport Paris-Orly était jusqu’à présent constitué de deux terminaux et six halls d’embarquement. Désormais, l’aéroport se caractérise par un seul terminal et quatre halls d’embarquement. Selon ADP, cette réorganisation répond à un souci d’efficacité, de simplification et de fluidité pour les passagers.

Le projet « Nouvel Orly » a aussi permis à ADP de développer, sur plus de 5.000 m2, une offre de commerces et de restauration, digne d’un aéroport de cette catégorie. © Aéroports de Paris

Ce changement de physionomie a débuté dans la nuit du 18 au 19 mars 2019 avec une étape majeure du renouveau de l’aéroport : le changement de dénomination des terminaux. Après respectivement 58 et 48 ans de fonctionnement pour Orly Sud et Orly Ouest, l’appellation des aérogares historiques de l’aéroport Paris-Orly a évolué à la faveur de la création d’un bâtiment joignant Orly Sud et Orly Ouest. L’ancien Orly Ouest sera désormais Orly 1 et Orly 2, le bâtiment de jonction, au centre, sera Orly 3 et l’ex Orly Sud, deviendra Orly 4.

Orly Sud, Orly Ouest, c’est fini.

En 15 ans, la nature même du trafic passagers de Paris-Orly s’est inversée avec davantage de vols européens et internationaux. Depuis 5 ans, le trafic passagers a progressé de plus de 17% à Paris-Orly (33 millions de passagers en 2018), avec un nombre de mouvements stable. L’emport a continué de progresser pour atteindre à fin 2018, 145 passagers par mouvement en moyenne contre 114 en 2009 et 140 en 2017.

Gil Roy

Chiffres clés d’Orly 3

6.000 m² de hall public comprenant

  • 60 banques d’enregistrement classiques réversibles,
  • 12 postes d’inspection filtrage,

5.000 m² d’espaces commerciaux dont 1.500m² dédiés à la restauration;

7.500 m² de salles d’embarquement avec notamment 4 nouveaux postes dits mixtes (pouvant accueillir un gros porteur ou deux moyens porteurs) comprenant

  • 15 postes de contrôle pour le passage de la frontière
  • 5 sas Parafe

3.500 m² dédiés au hall Arrivées comprenant

  • 15 postes de contrôle pour le passage de la frontière,
  • 5 sas Parafe

5.000 m² de salles de livraison bagages comprenant

4 carrousels

 

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

5 commentaires

  • patex

    Passé par Orly pas plus tard qu’hier, je confirme que la nouvelle disposition est très bien pensée.
    Arrivé en Orlybus au T1, la distance à parcourir jusqu’à l’avion fut très courte, pas de queue au contrôle bagages, accès rapide à la salle d’embarquement dotée de sièges confortables avec tout le nécessaire, salle bien éclairée avec une acoustique agréable.
    Très concluant. A peine 5 minutes du bus au fauteuil.

    • stanloc

      Ce sera peut-être bien lorsque TOUS les travaux d’aménagement des accès routiers seront terminés, parce que là pour le moment c’est un « sacré foutoir »
      Ce qui reste un VRAI PROBLÈME c’est l’affichage en général pour que le « pauvre passager peu habitué des lieux » puisse se diriger facilement et je ne parle pas des personnes qui souffrent même d’une légère Déficience Visuelle.
      Visiblement on ne connait pas encore les panneaux d’affichage dynamique qui vous confirmeraient que vous êtes bien dans la bonne file d’attente interminable.
      Ils ont encore du travail à ADP à moins qu’il faille attendre la privatisation ?

  • FB 06

    Pourquoi ne trouve t’on jamais de cinéma dans un aéroport?

    Parfois les temps d’attente sont interminables et il n’y a rien à faire à part acheter une revue, un livre, et s’asseoir dans un coin.

    Le petit rectangle du smartphone ne remplacera jamais le grand écran et la salle obscure, de plus encore faut-il trouver où le recharger.

    • LE GOAS

      IL Y AVAIT UN CINEMA A ORLY (sud) DANS LES ANNEES 60 J Y AI VU LE MONDE DU SILENCE DE COUSTEAU.

      ON VENAIT EGALEMENT POUR VOIR LES AVIONS DES TERRASSES EN PLEIN AIR

  • Garcia

    Super !!
    Quelques idées pour les prochains chantiers :
    – Suffisamment de sièges en salle d’embarquement pour tout le monde…
    – La possibilité de déposer ses bagages au même endroit qu’on enregistre
    – Pouvoir récupérer ses bagages en moins de 30 min
    – Passer le filtre en moins de 30 min à l’arrivée
    – Avoir un bus qui attends l’avion à son point de parking (et pas le contraire….)
    On y est presque !!! ;<)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.