Accueil » La fin annoncée du programme Boeing 747

La fin annoncée du programme Boeing 747

L’agence de presse américaine Bloomberg annonce l’arrêt définitif du programme 747-8 dans les deux ans à venir. Boeing ne dément pas.

6.07.2020

La cadence de production du Boeing 747-8 est tombée à 6 avions par an. © Boeing

Qui ne dit mot consent. Reste à savoir si ce proverbe populaire a également cours à Seattle ? Quoi qu’il en soit, la démonstration de Bloomberg est solide. Depuis 2017, Boeing n’a plus vendu un seul 747-8 en version passagers, exception faite de la commande d’Air Force One (2 avions). Les cadences de production, avant même que le Covid-19 ne s’en mêle, étaient tombées à 6 unités par an.

Menace sur l’avenir industriel du 747-8

A ce rythme, depuis 2016, chaque avion sorti de la chaine d’assemblage final a couté 40 M$ à Boeing rapporte l’agence de presse américaine. Il lui en reste encore 15 à livrer dont 12 pour UPS. Ce qui signifie que la chaine de production pourrait s’arrêter d’ici à deux ans. Soit un an après la sortie du dernier A380, toujours prévue mi-2021.

Si Bloomberg a vu juste, la production du 747 ce sera étalée sur plus d’un demi-siècle et aura totalisé 1.571 unités. Pour l’A380, c’est une quinzaine d’années et 251 avions.

L’arrêt quasi simultané des deux programmes confirment le fait que l’ère des quadriréacteurs est terminée. La crise profonde dans laquelle est entré le transport aérien accélère le retrait de ces avions des flottes des compagnies. Pour des questions de rentabilité, les derniers quadriréacteurs en service seront des cargos. Autrement dit, le Jumbo Jet de Boeing roulera encore sa bosse sur les aéroports du monde quand l’A380 aura complètement déserté le ciel. Pour certains économistes, ce pourrait être avant la fin de la décennie.

Gil Roy

Le dernier des Boeing 747 français

Fin de service anticipée pour les 747 de KLM et Qantas

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.