Accueil » Transport Aérien » La neige et la grève d’Air France coupent l’élan des aéroports français

La neige et la grève d’Air France coupent l’élan des aéroports français

Aerobuzz.fr présente à ses fidèles lecteurs ses meilleurs voeux pour 2020. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Alors que les aéroports français avaient enregistré une croissance de +6% en janvier 2018, en février l’épisode neigeux (du 6 au 8) et la grève unitaire d’Air France (22 et 23) ont freiné de manière brutale la dynamique. Exception faite de Nantes (+11,56%), Strasbourg (+9,9%) et Lille (+9,3%), beaucoup de plates-formes passent en négatif. C’est le cas de Paris-Orly (-2,8%) ou encore de Montpellier (-0,65%). La neige a également fortement impacté les aéroports corses.

A Toulouse, la neige associée à la grève des personnels d’Air France a entrainé l’annulation de 137 vols, essentiellement avec Paris. D’où une baisse sensible de -3,2% du trafic national en février 2018. Pour sa part, Bordeaux estime la perte de croissance à -2,3%. Avec 63 vols annulés pour cause météo et 12 pour cause de grève, un rapide calcul permet d’évaluer la perte de croissance à Montpellier de l’ordre de 5 points. L’aéroport qui a tangenté la barre des...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • La neige aurait été suffisante, cependant…
    Les pilotes sont des spécialistes des prévisions et situations météo… Comment leur susurrer de s’intéresser aux prévisions et situations financières.
    Certains acteurs transport qui utilisent des infrastructures d’intérêt public, ne sortent pas d’une vision d’état providence.
    Oui c’est passé jusqu’à aujourd’hui, mais nos errances nous font perdre des points par rapport à nos concurrents.
    Cette habitude qui fait le lit aux corporatismes, s’avère aujourd’hui nocive.
    Encore une fois, nous comptons avec l’argent de l’impôt, donc de tous.
    A quand des gens lucides, avec un lecture des responsabilités sur le long terme ?

    Répondre
  • Lufthansa en profite largement pour faire connaitre ses excellents services pour les vols internationaux . Augmentation des fréquences depuis les villes de province française vers Munich et Francfort.
    Bientôt, seuls les parisiens resteront victimes des caprices à répétition des PNT et PNC français. A bon entendeur!

    Répondre
  • C’est marrant parce que malgré cette baisse de croissance, le mono toilette de l’aéroport de Montpellier est toujours autant surbooké à l’étage.
    Pourtant, on passe bien par une boutique pour nous suggerer lourdement d’acheter de l’inutile, on paye bien une taxe – mais on n’a pas le droit de se sécher les mains ni d’avoir la chance qu’un mec bardé de diplômes ait pensé à dimensionner les toilettes pour le flux de passager que draine un aéroport de cette taille.

    Qu’est ce que ce sera avec 0.65% de plus!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.