Accueil » L’aéroport de Marseille affiche croissance et confiance en l’avenir

L’aéroport de Marseille affiche croissance et confiance en l’avenir

Un trafic passagers en hausse de +6,2% en 2017. Un chiffre d’affaires en progression de +5%. Une marge opérationnelle supérieure à 30%. Des investissements programmés de 100 M€ entre 2018 et 2023. 21 nouvelles lignes au programme Eté 2018. Le soleil brille pour Marseille-Provence.

15.01.2018

La saison été 2018 proposera 107 destinations en vol direct depuis Marseille vers 27 pays. Au total, 160 lignes régulières seront opérées par 33 compagnies régulières. © C. Moirenc / AMP

Pied de nez du calendrier ; c’est, en effet, à Philippe Bernand qui a pris ses nouvelles fonctions à la tête de l’aéroport de Marseille, le 20 décembre 2017 seulement, de présenter le bilan de l’année écoulée. Il en ira de même à Lyon-Saint Exupéry dans quelques semaines, puisque ce sera aussi à Tanguy Bertolus, son successeur, de se livrer au même exercice.

Des deux côtés, l’exercice est confortable pour le nouveau venu, les aéroports présentant de bons résultats et de grandes ambitions soutenues par des investissements significatifs dans de nouvelles infrastructures, autrement dit dans la modernisation et le développement de l’outil de production.

La barre de 9 millions de passagers franchie en 2017

En 2017, l’aéroport de Marseille a accueilli très précisément 9.002.086 passagers, soit 6,2% de plus qu’en 2016 (526.277 passagers supplémentaires). Le moteur de cette croissance est le segment low cost qui avec 2,4 millions de passagers fait un bond de +12,8%.

Avec près de 1,85 millions de passagers transportés en 2017, Ryanair est N°2 à Marseille derrière Hop Air France (2,73 M). © C. Moirenc / AMP

Les compagnies traditionnelles progressent de seulement 4,1% et le trafic domestique de 2,4%. En revanche, le trafic international qui représente désormais 60% du trafic total de la plate-forme progresse fortement : +9% avec 5,36 millions de passagers. Ces tendances se retrouvent sur la plupart des aéroports régionaux français.

2018 dans la dynamique de 2017.

Dès à présent, 2018 s’annonce dans la continuité de 2017, avec l’ouverture de 21 lignes sur le court et moyen-courrier. « La croissance estimée du trafic long courrier devrait atteindre les 24% en 2018. », déclare Aéroport Marseille Provence (AMP). Au niveau du fret, Marseille a également battu son record avec 56.132 tonnes traitées en 2017, dont près de 50.000 tonnes par les expressistes.

Aéroport en chantier

A Marseille, en 2017, de nombreux projets de chantiers engagés dans le cadre du plan stratégique « Cap 2025 » ont été concrétisés : le grand programme de réorganisation des accès et voiries de l’aéroport a été finalisé avec l’inauguration, en octobre, de la nouvelle gare routière et du nouveau parvis piétonnier paysager en front des aérogares. 40 millions d’euros ont également été engagés dans le vaste chantier de rénovation et d’amélioration du confort des aérogares ; « un niveau d’investissement record », précise APM.

Le classement 2017 des 10 premières compagnies aériennes opérant à Marseille en nombre de passagers. © AMP

Au cours de l’exercice écoulé, le chiffre d’affaires d’AMP a progressé de 5% pour atteindre plus de 140 millions d’euros. 
La marge opérationnelle (EBE/CA) a franchi pour la première fois le seuil des 30%. 
 « Le faible niveau d’endettement actuel (13 millions d’euros) laisse envisager sereinement la recherche de financements externes d’AMP à hauteur de 100 millions d’euros pour le programme quinquennal d’investissements 2018 – 2023. » 46 millions d’euros seront investis en 2018.

Les 10 premières destinations françaises au départ de Marseille en 2017. © AMP

Les investissements 2018 vont profiter au Terminal 2, l’ancien « mp2 », dédié aux compagnies low cost. . « Ce projet, qui représente un investissement de l’ordre de 10 millions d’euros, sera finalisé au début de la saison été 2019. », précise AMP.

Les 10 premières destinations internationales au départ de Marseille en 2017. © AMP

Le Terminal 1 dédié aux compagnies traditionnelles ne sera pas en reste. Sa restructuration confiée à l’architecte Norman Foster fera l’objet d’études préparatoires. En parallèle, AMP continuera à moderniser ses aérogares. Le nouveau directeur ne sera pas dépaysé. A Lyon, il a été l’homme des grands chantiers.

L’homme de la privatisation

A Marseille aujourd’hui, comme à Lyon en 2007, Philippe Bernard succède à deux grandes figures de la gestion aéroportuaires, respectivement Pierre Régis et Bernard Chaffange, formés aux standards de l’administration de l’aviation civile française. Dans les deux cas, et à dix ans d’intervalle, il prend les rênes d’une entreprise en pleine croissance, à l’instant précis de son changement de braquet.

Sur le long courrier, l’année 2017 aura été marquée par la progression du trafic entre Marseille et Montréal (+80%), grâce à l’arrivée de la compagnie Air Canada Rouge et la poursuite de la croissance d’Air Transat, opérant à elles deux, 8 vols directs par semaine. © C. Moirenc / AMP

A Lyon, Philippe Bernand a aussi accompagné la privatisation de l’aéroport et accueilli Vinci Aiports dans le capital de la nouvelle société aéroportuaire. Il possède donc l’expérience pour aider les collectivités locales qui détiennent 40% du capital de la société AMP à aborder plus sereinement l’ouverture du capital à un nouvel actionnaire privé.

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.