Accueil » L’Australie boucle le rapport d’enquête final sur la disparition du vol MH370

L’Australie boucle le rapport d’enquête final sur la disparition du vol MH370

Les enquêteurs australiens en charge des recherches du 777 de Malaysia Airlines, vol MH370 disparu en 2014, ont rendu leur rapport final. Ils reconnaissent qu'il est « presque inconcevable » qu'un avion puisse se volatiliser ainsi.

3.10.2017

Le vol MH370 a disparu sans laisser la moindre trace… © Malaysia Airlines

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, peu de temps après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin. Il aurait pu dévier de sa route initiale et aurait pu s’abîmer dans l'océan Indien. C’est là que se sont finalement portées les recherches, sur une zone de 120.000 km2. En vain. Le Bureau australien de la sécurité et des transports (ATSB) qui a coordonné les investigations a néanmoins rendu son...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

6 commentaires

  • Adam Shaw

    http://edition.cnn.com/2017/10/19/asia/mh370-ocean-infinity-search-deal/index.html

    (CNN)A US marine exploration company has agreed to restart the search for missing Malaysia Airlines flight 370, according to Australian’s transport minister.
    Ocean Infinity, which has entered into an agreement with the Malaysian government, will only benefit financially from the deal if it successfully locates the missing plane.
    MH370 disappeared without a trace en route from Kuala Lumpur to Beijing on March 8, 2014 with 239 people on board.
    In the years since, some debris has been found but the location of the fuselage remains a mystery. »Malaysia’s decision to proceed with the search shows the commitment to find MH370, » a statement from Darren Chester, Australia’s Minister for Infrastructure and Transport said.
    Australia led the initial search, after analysis showed the plane was most likely to have sunk to the bottom off the ocean off the coast of West Australia.
    Most of the passengers and crew were from China and Malaysia, but individuals and families from 14 different countries were also on board the missing flight.
    Ocean Infinity only stands to benefit financially from the search if it finds the plane, entering into a « ‘no find, no fee’ arrangement, » Chester’s statement says.
    In August, when the Texas-based company first tabled the offer, it declined to reveal the exact terms of the proposal, but said in an email at the time to CNN that it was willing to « take on the economic risk of a renewed search. »
    It’s not clear how much the new search could cost. CNN has contacted Ocean Infinity and is awaiting comment.
    The original search, which covered 120,000 square kilometers (46,000 square miles), cost roughly $150 million.
    Malaysia, Australia and China announced they were suspending the operation in January, nearly three years after the plane disappeared.
    Chester said while he hoped the new search was successful, he was wary of raising the hope of families of the people on board.
    « I hope that this new search will bring answers, both for the next of kin and for the rest of the world, » he said.
    Beijing resident Steve Wang, whose mother was on board the missing plane, told CNN Friday that using a third party to continue the search was « definitely good news. »
    « I hope the investigative team can release all the information and data they’ve gathered throughout the whole process and make sure to pass all the information to that firm, which will be taking over the search, » he said.
    When the offer was first mooted in August, a support group comprised of families of the missing victims welcomed it, describing it as « win-win. »

  • Luc

    @ Paul « ou isolement réalisées par l’avion lui-même dans un tel cas » . Effectivement , le Boeing 777 est tellement automatisé qu’en cas d’incendie, l’ELMS (Electrical Load Management System) va automatiquement déconnecter certains équipements électroniques pour réduire la consommation électrique….

    Synthése : Feux en partie sup du cockpit, fonte d’une partie de la paroi sup et mise à l’air libre
    Ambiance : Cockpit dépressurisé, -25° à -30°, absence de lumière et d’instruments et bruit assourdissant – > replis de l’équipage en zone passagers…..

  • claudius La Burthe

    Il me semble que deux faits sont clairs et etablis:
    1- c’est une action humaine concertée qui a déconnecté tous les systemes de communication simultanément (aucune panne avion ne fait cela)
    2- c’est un pilotage compétent qui a réalisé la trajectoire compliquée sur des waypoints indentifiés pour contourner l’indonésie.
    Pourquoi ne parle-t-on pas de détournement ?

    • Luc

      @ claudius.
      point 1: action humaine ou un feu couvant en partie supérieure du cokpit qui fait fondre circuits et fusibles ( l’analyse énergétiques des génératrices des moteurs R&R irait dans ce sens ). Déroutement et procédure d’urgence a Igari avant abandon du poste pilotage.
      point 2 : le cokpit étant détruit, le pilotage c’est fait a partir du FMS en baie maintenance , a l’aveugle et de mémoire …. sauf vers Penang ( ou la mise en attente était « en visuel », de nuit !!! guidé par les lumières des villes …. )

      • paul

        Bonjour
        D’aucuns, comme Luc, souhaiteraient ne pas voir écartée (l’incendie dans le cockpit), cet appareil a montré dans le passé -heureusement au sol- plusieurs cas d’incendie dans le cockpit causés d’après les rapports d’enquête par des problèmes de qualité : équipements défaillants et/ou mal montés, défauts d’isolement, défauts conjugués faisant que le système d’oxygène pilotes se transforme en chalumeau jusqu’à percer la paroi de l’avion, etc. Exemple : B-777 SU-GBP d’Egyptair, vol 667 du vendredi 29 juillet 2011.
        Et s’il ne faudrait en retenir qu’un, je proposerais le rapport du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), rapport numéro A02C0227 sur le vol AF 062 du 17 octobre 2002 qui nous interpelle : sans l’intervention d’un copilote de relève et une porte anti-intrusion laissée ouverte (heureux!) , la situation aurait pu rapidement échapper à tout contrôle – http://www.bst-tsb.gc.ca/fra/rapports-reports/aviation/2002/a02c0227
        /a02c0227.pdf
        Et de noter les coupures électriques préconisées et/ou isolement réalisées par l’avion lui-même dans un tel cas

  • vitet

    Un grand mystère subsiste autour de la disparition subite de cet avion ,que devons nous pensé ??? peut-être ( par erreur ) ou autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.