Accueil » Transport Aérien » Le transport aérien pourrait renouer avec les profits dès 2023

Le transport aérien pourrait renouer avec les profits dès 2023

L'IATA estime que le nombre de passagers en 2022 atteindra 83% de celui enregistré en 2019. © Alain Leduc / Groupe ADP

L'association internationale du transport aérien (IATA) a réévalué ses projections sur la reprise du trafic aérien. Alors qu'elle tablait sur un retour au niveau de 2019, pas avant 2024, l'IATA voit désormais en 2023, l'année du retour à la normale. Les compagnies aériennes renoueraient également avec les profits.

« Les compagnies aériennes sont résilientes. Les passagers répondent présents en plus grand nombre. Et le secteur du cargo se porte bien malgré l’instabilité économique » résume Willi Walsh, directeur général de l’IATA.

D’après les derniers chiffres publiés par l’association internationale du transport aérien, la reprise du secteur du transport passagers est plus précoce et plus forte que prévue. En 2020, les projections prévoyaient un retour au niveau d’avant crise, au mieux, en 2025. Aujourd’hui,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Xavier Bechereau

    J’aimerais y croire. Mais l’Europe et les États-Unis sont déjà en récession et ça ne fait que commencer sans parler de l’inflation dû à l’effondrement de l’euro… la récession ne fait que commencer et sera au minimum aussi forte qu’en 1929…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.