Accueil » Bertrand Joab-Cornu : Wingly Pro, du coavionnage au transport public

Bertrand Joab-Cornu : Wingly Pro, du coavionnage au transport public

Wingly est la seule plateforme collaborative à proposer des vols privés en partage de frais (coavionnage) et des vols commerciaux. © Aerobuzz.fr

Wingly, la première plate-forme de partage de vols en Europe, lance une nouvelle offre destinée non plus aux pilotes privés mais aux opérateurs professionnels de l’aviation générale. Le numéro 1 du coavionnage, met l’économie collaborative à la portée des sociétés d’avion-taxi, des opérateurs d’hélicoptères et des écoles professionnelles de pilotage (ATO).

On a reproché à Wingly d’encourager le transport public illégal sous couvert de coavionnage. Il lui a fallu convaincre de ses bonnes intentions, et démontrer la fiabilité de ses outils. Cela lui a pris plusieurs années pour obtenir, non seulement le feu vert, mais également l’adhésion de l’EASA d’abord, de la DGAC ensuite et de la FFA enfin. Aujourd’hui, les vols à frais partagés, très encadrés, sont un succès.

Wingly revendique plus de 30.000 passagers et 300.000 utilisateurs dont 20.000 pilotes...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(5) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(4474) [3]=> int(5295) [4]=> int(4585) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • QUID de leur principal concurrent COAVMI? Sont-ils dans le sillage de WINGLY pour ce nouveau service?

    Répondre
  • C’est une très bonne nouvelle. J’ai toujours soutenu le partage de frais pour les PPL, véritable machine à améliorer la sécurité par une activité accrue des privés.
    Wingly a du tenir vent debout contre tout ceux qui les prennaient pour le diable, fossoyeur des petites compagnies. Et aujourd’hui ? La survie de ces mêmes compagnies fragiles pourraient dépendre de cette bande de jeune, amoureux de l’aviation générale qui ont tenu tête en croyant à leur projet ! Bravo à eux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(5) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(4474) [3]=> int(5295) [4]=> int(4585) } array(0) { }

array(5) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(4474) [3]=> int(5295) [4]=> int(4585) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.