Accueil » Aviation Générale » La box Safetyn est prête à décoller

La box Safetyn est prête à décoller

La box de Safetyn est un nouvel outil de sécurité des vols doublé d’un outil pédagogique que le pilote ou le stagiaire emporte avec lui, en vol. Initialement (avant l’épisode covid-19) Safetyn visait la mise en service des 100 appareils, au premier semestre 2020, dans des aéro-clubs et écoles de pilotage.

Safetyn est un start up toulousaine qui a pour vocation de diminuer le risque d’accident d’avion en monopilote. Une vocation louable qui en aéronautique recoupe une préoccupation permanente et génère un marché important. Un marché que Safety a choisi d’aborder par le pilote d’avion léger.

Le principe repose sur la sécurité active. Le vol est sous surveillance et dès lors qu’il ne se déroule pas normalement, le pilote peut être alerté. Pour ce faire, il doit emporter avec lui un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(4474) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Capitain Flam

    Gérard Weber,
    la box n’est pas un instrument fixe, elle est amovible comme un GPS portable ou une tablette IPad ou autre, il n’y a donc pas de modification du manuel de vol. pas de soucis de ce point de vu a avoir.

    Répondre
  • système très intéressant.
    Comment a été étudiée l’intégration dans le manuel de vol car normalement tous ajout dans un cockpit doit avoir été validé sous réserve d’avoir des remarques de l’OSAC lors des examens de CEN.
    C’est déjà le cas des go-pros qui sont floison mais qui en théorie, sont illégales.

    Répondre
  • Si l’équipement est séduisant, mais attention qu’il ne devienne pas contre productif. Je m’explique. Le piège à éviter à tout prix c’est l’augmentation de la charge de travail par des intrusions inopportunes d’alarmes par exemple. L’information doit intervenir en amont pour être traitée sans stress.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(4474) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(4474) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.