Accueil » Aviation Générale » Le réseau de recharge électrique avions se dessine

Le réseau de recharge électrique avions se dessine

Avec les quatre premières bornes de recharge en libre-service, les Velis Electro basés en région parisienne vont pouvoir s'éloigner de leur chargeur personnel. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

TotalEnergies, le Groupe ADP et la Fédération Française Aéronautique (FFA) s'engagent à installer des bornes de recharge électrique avions sur les aérodromes franciliens. C'est une condition indispensable au développement de l'aviation électrique en France.

Il ne suffit pas d’avoir des avions électriques. Encore faut-il pouvoir recharger leurs batteries. Actuellement, compte tenu de leur autonomie, les Pipistrel Velis Electro sont limités aux vols locaux, autrement dit à ne pas s’éloigner de leurs aérodromes d’attache et leur propre chargeur. Les premiers opérateurs sont autonomes. Ils rechargent à leur retour à la base.

Mais après deux saisons d’exploitation, les premiers aéro-clubs et écoles de pilotage équipés de Velis Electro ont envie de quitter le tour de piste. Encore faut-il pouvoir mettre le cap sur une borne de recharge électrique. Actuellement, les seules qui existent sont celles qui sont attachées à un avion. Elles sont donc privées.

Depuis les tout premiers sauts de puce de l’aviation électrique, il est acquis que le développement de cette nouvelle aviation passe par la mise en place d’un réseau de bornes de recharge. C’est un investissement conséquent qui pourra être rentabilisé que sur le long terme compte de la taille réduite du parc des avions électriques et de leur dissémination sur le territoire. L’engagement conjoint de la FFA, d’ADP et TotalEnergies relève donc plus du pari sur l’avenir. Il s’apparente à un acte militant.

Le 23 novembre 2022, sur l’aérodrome de Toussus-le-Noble, dans le hanger du FabLab de la Fédération Française Aéronautique, la signature du protocole d’accord TotalEnergies, Groupe ADP et FFA : (de gauche à droite) Jean-Luc Charron (FFA), Edward Arkwright (Groupe ADP) et Thierry Pflimlin (TotalEnergies). © FFA
 

Ce partenariat porte sur une première phase d’installation de quatre bornes de recharge électrique au printemps 2023. Elles seront implantées sur les aérodromes de Toussus-le-Noble, Etampes et Pontoise, gérées par le Groupe ADP. Elles seront en libre-service. Elles devraient faciliter les premières navigations entre deux aérodromes, et permettre aux avions basés sur site de se recharger facilement et rapidement en une heure. Ce que souhaite Jean-Luc Charron, Président de la FFA : « L’installation de ces bornes de recharge dédiées permettra de réaliser les premières navigations nécessaires à l’obtention du PPL et ainsi de dépasser le périmètre du vol local. »

Comme c’est déjà le cas avec l’automobile, en s’associant à cette initiative, l’objectif de TotalEnergies est de faciliter et d’accélérer le déploiement de l’aviation électrique en France dans un premier temps, en adaptant les infrastructures aéroportuaires.  « Ces premières bornes de recharge électrique en France sont une première étape avant un déploiement de plus grande envergure en France, et en Europe. », déclare Thierry Pflimlin, directeur général Marketing & Services de TotalEnergies. Ces bornes seront opérées par TotalEnergies.

« Cette initiative s’inscrit pleinement dans la volonté du Groupe ADP de faire des aérodromes franciliens des laboratoires de l’aviation durable du futur, tout en accompagnant d’ores et déjà concrètement l’électrification des flottes d’aviation légère, grâce au déploiement de nouvelles bornes électriques, et de toutes les opérations au sol. », indique Edward Arkwright, directeur général exécutif du Groupe ADP. C’est aussi une solution qui contribue à la réduction des nuisances sonores sur les plateformes.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.