Accueil » L’ONERA travaille à la sécurisation des aéroports contre la menace des drones

L’ONERA travaille à la sécurisation des aéroports contre la menace des drones

Après l'analyse des menaces et des faiblesses des plate-formes aéroportuaires, le projet ASPRID devrait aboutir prochainement à la conception d'un démonstrateur pour la lutte anti-drone. © ASPRID

L'ONERA participe depuis 2020 à un projet européen de lutte anti-drone sur les plateformes aéroportuaires. Un exercice a eu lieu en Espagne entre les 7 et 9 juin 2022 qui visait à valider l'intégration du dispositif de lutte contre les menaces des intrusions de drones dans le trafic d'un aéroport.

Le projet de lutte anti-drone pour la sécurisation des aéroports ASPRID (Airport System Protection from Intruding Drones) est un projet européen SESAR sur la thématique « innovation sur les opérations aéroport ».

Le programme européen SESAR (Single European Sky Air Traffic Management Research) vise à doter l’union européenne d’outils performants et à moderniser les systèmes de trafic aériens.

ASPRID a démarré fin 2020 pour une durée de 2 ans. L’objectif est d’étudier l’architecture d’un système de détection de drones, d’identification, de suivi, de réponses et neutralisation applicables dans un environnement aéroportuaire.

Un exercice a été mené du 7 au 9 juin 2022 en Espagne qui visait à démontrer que le système de lutte anti-drones ASPRID a un impact positif dans l’environnement aéroportuaire, en mettant en œuvre des scénarios de simulation du trafic aéroportuaire en temps réel.

Le projet implique sept entités européennes venues d’Espagne, d’Italie et de France, avec des experts dans les différents secteurs concernés : aéroports, recherche, technologies, opérateurs de drones, informatique, sûreté et sécurité.

L’objectif du projet ASPRID est de proposer un démonstrateur pour la lutte anti-drone sur les plate-formes aéroportuaires en Europe. © ASPRID

La première étape du projet ASPRID a consisté en l’analyse des opérations des aéronefs et des aéroports, tant sur piste que sur les aires de mouvements, afin d’identifier les vulnérabilités.

Les partenaires d’ASPRID ont ensuite identifié les technologies, les procédures et les réglementations qui pourraient aider à mieux se protéger contre les incursions de drones et à gérer rapidement et efficacement les perturbations liées aux drones.

Le consortium constitué autour d’ASPRID comprend, outre l’ONERA, AENA, Aerospace Laboratory for Innovative Components (ALI Scarl), Centro Italiano Ricerche Aerospaziali (CIRA), ENAIRE, National Institute of Aerospace Technology (INTA), et SoulSoftware SRL.

Le projet ASPRID est financé par l’organisme européen SESAR 3 dans le cadre du Programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne.

L’ONERA participe à toutes les tâches et contribue tout particulièrement à la veille et l’analyse des réglementations drones/aéroports/U-space ainsi qu’à la définition d’une méthodologie d’analyse de risques.

Ces éléments permettent d’évaluer la pertinence de la solution de lutte anti-drones développée, qui sera présentée sous la forme d’un démonstrateur à la fin du projet.

Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.