Accueil » L’ULM affiche un bilan encourageant de la sécurité des vols

L’ULM affiche un bilan encourageant de la sécurité des vols

Selon la Fédération Française d’ULM, le nombre d’accidents mortels entre 2017 et 2020 en France a baissé de 40% parmi les quelques 16.000 pratiquants. La FFPLUM confirme une bonne tendance qui reste toutefois à solidifier dans le temps...

7.05.2021

En 2020 le BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile) a été notifié de 200 accidents d'aviation légère dont 85 (42%) ont impliqué des ULM selon la FFPLUM. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

En 2020, la FFPLUM a recensé 14 accidents mortels en ULM engendrant 18 décès (dix de moins qu’en 2019.) Ces quatre dernières années, la baisse est constante, y compris pour le nombre de blessés graves (25 en 2017 contre 12 en 2020 soit 50% de moins). Contactée par Aerobuzz.fr, la Fédération précise qu’en 2020, la baisse enregistrée n'est pas liée aux périodes d’inactivité dues aux restrictions sanitaires. « Au contraire, le nombre de licenciés a même augmenté et il y...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

3 commentaires

  • Durand Francis

    Bonjour

    Combien y a-t-il d incidents ou accidents non déclarés ?
    Dans ma région depuis le début d année j en connais au moins 3

  • Pierrot

    On voit bien dans cet article, que l’aptitude médicale n’a aucun impact sur la sécurité des vols, d’autant que la majorité des médecins possédant la qualification aéronautique, n’ont aucune connaissance pratique du pilotage. Cela est aussi vrai pour les classes 2 que pour les classes 1.
    Moralité : beaucoup d’inaptitudes médicales sont injustifiées car cela dépend du médecin en question, qui se moque complètement de la réglementation européenne en la matière. Je rappelle qu’il est impossible à un pilote déclaré inapte de retrouver sa licence, même si des expertises judiciaires lui sont favorables. Le Conseil d’Etat bloque tout par principe de précaution. Preuve: la cacophonie des autorités sous influences médicales diverses depuis 2020 à cause du coronavirus.
    Piloter avec un masque est une aberration dans un cockpit, à cause de la réduction de la quantité d’oxygène pour respirer normalement, pouvant entraîner des pertes de capacité de perception. Mais tout le monde s’en fout….

  • OGEDA

    Bonjour,
    Article très intéressant, qui manifeste si besoin en était que le monde de l’ULM n’est pas dangereux a partir du moment ou le respect des règles de vol sont respectées. Les facteurs humains responsables d’accidents peuvent êtres maîtrisés avec l’aide de nos instructeurs et, surtout de séances d’entraînements réguliers y compris pour les pilotes déjà formés. Bon vol a tous. Charly.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.