Accueil » Le Pilatus PC-24 intègre la solution Medevac EpiShuttle

Le Pilatus PC-24 intègre la solution Medevac EpiShuttle

EpiShuttle est un caisson d’isolement pour le transport de patients infectieux qui n’a pas seulement fait ses preuves pendant la pandémie de la COVID-19. Pilatus Aircraft a développé avec ses partenaires un adaptateur qui facilite encore l’intégration de l'EpiShuttle à bord du PC-24.

6.08.2021

Pilatus Aircraft propose l’intégration du caisson d'isolement EpiShuttle à bord du PC-24. © Pilatus Aircraft

Le Pilatus PC-24 dispose à l’arrière d’une grande porte cargo qui permet à ses opérateurs de charger et de décharger facilement des marchandises volumineuses. Grâce à cette propriété du jet, les services d’ambulance peuvent soulever facilement et en douceur les brancards des patients, les sécuriser à l’intérieur de l’avion et les descendre du jet à destination. [caption id="attachment_7875243" align="aligncenter" width="1000"] La société Aerolite s'est chargée de développer la solution d'intégration de l'EpiShuttle à bord du...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

2 commentaires

  • Adrien Tlse

    Dassault devrait en prendre de la graine ?…

    D’ailleurs, si ont peut me confirmer ou infirmer que, Dassault décline ces Falcon en version STOL et terrains accidentés, comme le PC-24 ?

    Merci

    • Jean-Mi

      STOL et terrains accidentées, faut pas exagérer, mais certains Falcons ont été certifiés pour se poser sur terrains courts (genre London City) et même sur terrains en herbe (Falcon 50 par exemple, pour les récents, je ne sais plus).
      Faudrait refaire la liste des Falcons récents, mais ils sont plutôt bien placés pour ça.
      Donc non, ça va, Dassault sait faire si c’est au cahier des charges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.