Accueil » Daher a livré 53 avions en 2020

Daher a livré 53 avions en 2020

En 2020, l’avionneur français Daher a livré 42 TBM 940/910 et 11 Kodiak 100. Il a enregistré 50 commandes livrables en 2021.

25.02.2021

Le TBM 940 et le Kodiak 100 : deux monoturbopropulseurs, deux marchés distincts. © Daher

En 2020, Daher a livré 42 TBM contre 48 en 2019. 34 avions ont été livrés aux USA, 2 en Allemagne, 2 en Grande-Bretagne, 2 en France, 1 au Brésil et 1 (pour la première fois) aux Émirats arabes unis. Le modèle haut de gamme continue d’être la référence pour les inconditionnels du monoturbopropulseur français. Les livraisons se répartissent en effet entre 41 TBM 940 et seulement un TBM 910. A noter que tous les TBM 940 livrés...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • Golf Delta Zoulou

    Et dans le même temps combien Pilatus a-t’il vendu de PC.12 ?? On me répondra qu’il ne joue pas dans le même créneau mais se serait peu convaincant…

    • djac64

      Suffit d’aller voir les données sur le site du GAMA… Historiquement, Pilatus a toujours livré plus de PC12 que SOCATA, puis Daher, de TBM. En effet, le PC12 « ne joue pas dans le même créneau ».
      La réalité est bien celle-là : le marché du PC12 est plus diversifié que celui du TBM en raison de la taille du PC12 qui lui donne accès à plus d’exploitants professionnels que le TBM.
      Mais si vous n’êtes pas convaincu par cette explication, c’est que vous avez la vôtre… J’aimerais la lire

    • CAVOK

      La différence est simple: le TBM est un avion rapide avec une cabine d’avion léger (généralement acheté par des pilotes propriétaires), le PC-12 est un avion utilitaire avec cabine large et porte cargo. Regardez les photos pour pour vous en convaincre ! Mais bon Pilatus s’inquiète un peu avec l’arrivée du Denali, exactement sur le même créneau. Ils ont encore un peu de temps.

  • weber gerard

    Daher continue son chemin tranquillement avec de très bons produits dans sa production.
    Le COVID19 , s’il joue très défavorablement sur l’aviation commerciale classique avec les restrictions de déplacement international, a par contre boosté l’aviation d’affaires qui a été peu touchée.
    Les utilisateurs et/ou propriétaires de ce type d’aviation ont toujours les mêmes besoins de déplacement et beaucoup se sont totalement tournés vers l’aviation d’affaires qui amène toutes les garanties (sécurité sanitaire comprise).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.