Accueil » Etat des lieux des conditions de résidence sur les aérodromes

Etat des lieux des conditions de résidence sur les aérodromes

En interrogeant les clubs et associations, le CNFAS (Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives) veut créer une base de données sur leurs conditions financières de location ou d'Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) pratiquées par les gestionnaires de terrains.

24.11.2020

L'enquête est ouverte à tous les clubs et associations des fédérations membres du CNFAS et accessible en ligne jusqu'à fin janvier 2021. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

L’enquête s’adresse uniquement aux fédérations et aux présidents des structures affiliés. La trentaine de questions les invitent à apporter des informations sur « sur les terrains, les conditions et tarifs des places de hangar aéronefs en fonction de l'environnement géographique et économique : équipements, gestionnaire, propriétaire, riverains, pression foncière, etc… » Dans le cas d’une AOT, il est par exemple demandé quel est le montant de la redevance annuelle par m2. « Les récents événements et tensions à Brest (le section RSA doit...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

8 commentaires

  • "blacksheep"

    Hélas ,l’aviation générale et les ULM sont parents pauvres de l’aéronautique ,et comme il est dit plus haut , les appétits sont « considérables » (au sens premier du terme également) et même …considérés … « on » veut « tondre  » l’aviation générale ,les clubs ,les ULM … ou bien les remplacer par des activités plus « rentables » ,porteuses etc… (avec tous les termes de la « no v langue  » technico – com » et boboîdo politico correcte ) ! bref on veut la peau des aviateurs ….. Défendons nous des prédateurs !!!

  • fildru

    Avant 1914, les avions decollaient des hippodromes. Peut être faudra t il inviter les manèges de chevaux ou pas en periferie des pistes, tout le monde peut s’arranger ce serait plus festif. On pourrait même refaire le tierce aerien comme dans Pylône avec William Fawkner ?

  • Herman

    Il est grand temps que nos fédérations se préoccupent de notre hébergement sur les aérodromes pour nous permettre de construire des hangars pour héberger nos aéronefs.
    Ici, à LFMF (Fayence), une quarantaine d’ulm dorment dehors car le gestionnaire, un club de vol à voile, monopolise les hangars existants et se commet avec le propriétaire, un syndicat mixte, pour déclarer que sur les 60ha , il n’y a pas de place constructible!!!
    À suivre…

  • Allons allons messieurs pas de mauvaise foi superfétatoire !!!
    Cependant, une question intérieure que je vous dévoile me taraude l’esprit: : le CNFAS et la FFA même combat la main dans la main ??
    Bons vols bientôt !!

  • Woodplane

    Un état des lieux est lancé pour envisager de nouvelles destinations du foncier que représentent certains aérodromes qui seraient plus rentables pour d’autres usages.
    Collectivités et gestionnaires/investisseurs main dans la main!…

  • Philippe

    Tien, la fédé découvre que pour les élus et surtout les non élu … Y a pas mal de surface a récupéré pour installer Amazon et consorts !! En plus aidé par une organisation technocratique qui detruis tout les jours encore plus notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.