Accueil » La FFPLUM tord le cou aux préjugés

La FFPLUM tord le cou aux préjugés

Dans ce tutoriel vidéo mis en ligne sur sa chaîne Youtube, la Fédération Française d’ULM dénonce les approximations qui, selon elle, touchent de façon récurrente l’ultraléger motorisé. Les médias sont pointés du doigt.

7.04.2019

En 2019 en France l’activité ULM recense plus de 15.000 adhérents soit près de trois fois plus qu’il y a 20 ans. La FFPLUM rappelle que malgré cette hausse de pratiquants, les cas d’accidents mortels restent stables (24 décès en 2017 et 19 en 2018). © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

L’ULM est-il risqué ou dangereux ? C’est à cette question que la FFPLUM répond en s’adressant à la fois au grand public et aux médias qui, selon son Président Sébastien Perrot, « ont trop souvent une vision biaisée de l’activité ULM portée par de nombreux préjugés en particulier à l’occasion des accidents. »

Après un bref rappel sur la diversité des machines et donc de leurs caractéristiques (il existe 6 classes d’ULM), le tutoriel explique qu’à l’instar d’autres pratiques comme la plongée sous-marine, ou l’alpinisme, celle-ci est risquée mais pas dangereuse. Dans cette mise au point, la FFPLUM explique aussi que les causes d’accident sont semblables à celles de l’aviation sportive et de loisir.

En 2019, la Fédération souhaite poursuivre une politique de sécurité des vols axés sur les basiques du pilotage, la formation et les connaissances. Trois films sont en cours de réalisation. Tout cela sans modifier l’environnement réglementaire, un principe de base dans le monde des ulmistes. JB

 

 

Les basiques du pilotage au coeur de la politique sécurité de la FFPLUM

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.