Accueil » Milan 75 a débuté ses essais en vol

Milan 75 a débuté ses essais en vol

Le premier des 6 nouveaux avions polyvalents Q400MR commandés par la Sécurité Civile en 2018 a débuté son programme d'essais en vol au Canada.

18.02.2019

6 nouveaux Q400MR ont été commandés par la France pour succéder aux Tracker Firecat de la Sécurité Civile. © F. Marsaly / Aerobuzz.fr

L’appareil qui devrait, si la logique est bien respectée, porter l’indicatif radio Milan 75, a déjà effectué au moins deux vols d’essais depuis l’aérodrome d’Abbotsford, en Colombie Britannique. C’est là que se trouvent les ateliers de Conair, la société spécialisée en charge de la transformation de l’avion et bénéficiaire du marché pour la Sécurité Civile française.

Parcours du vol d’essais du 8 février 2019. © Flightradar24

Ce Q402NG de série, sorti d’usine chez Bombardier à Toronto en mars 2018, a été livré à Conair quelques jours plus tard. Le futur Milan a depuis été équipé de sa soute ventrale amovible d’une contenance de 10 000 litres. Il devrait être livré avec une nouvelle configuration  « Evasan » comportant un mélange de sièges passagers et de civières.

La date de livraison de cet appareil à la Sécurité Civile française n’a pas encore été officialisée mais devrait intervenir au printemps pour laisser le temps à la DGA de valider les performances de l’appareil avant la saison des feux.

Le schéma de décoration qui sera appliqué à tous les Q400MR. © Sécurité Civile

Conair devrait prendre en compte d’ici peu une nouvelle cellule neuve en provenance de Toronto-Downsview pour débuter les travaux sur le suivant qui sera, à son tour, livré au printemps 2020 pour devenir le Milan 76.

FM

 

3 commentaires

  • DELEPINE

    Aucun ATR n’ėtait susceptible de convenir å ces missions ?…. Merci de m’ėclairer.

    • Frédéric Marsaly
      Frédéric Marsaly

      Le concept a été développé par Conair, société canadienne. D’autre part la position du train de l’ATR, ventrale, rend l’installation d’une soute externe particulièrement complexe. Les trains du Dash 8 rentrent dans les carénages des turbines laissant son ventre tout à fait libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.