Accueil » Aéromodélisme une passion de coeur jusqu’en apesanteur

Aéromodélisme une passion de coeur jusqu’en apesanteur

Pour ce 7ème et dernier épisode de la série "Aéromodélisme et vocations aéronautiques" produit par la FFAM, le spationaute Jean-François Clervoy nous dévoile dans un entretien exceptionnel et intimiste comment la pratique de l'aéromodélisme l'a accompagné jusque dans la navette spatiale américaine...

23.07.2021

Jean-François Clervoy, dans son bureau du Cnes à Paris, pour un entretien passionnant sur un aspect peu connu de son exceptionnelle carrière... © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

On ne présente plus Jean-François Clervoy, ingénieur et spationaute français, fondateur d'AirZeroG chez Novespace et vétéran de trois missions spatiale (STS-66, STS-84 et STS-103) pour la NASA. Dans cet épisode, il se confie devant la caméra de Jérôme Bonnard sur sa passion pour le télécommandé qui ne l'a jamais quitté même en orbite autour de la planète bleue... "L'aéromodélisme, en plus de m'avoir apporté le plaisir de me sentir téléporté, et le plaisir de la vraie gestuelle pour le pilotage, a développé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Un commentaire

  • Jean-Mi

    Belle intervention ! Merci JF Clervoy (que j’avais croisé à la Ferté-Alais avec des modèles réduit en main…) et à J.Bonnard pour cette très belle série avec la FFAM.
    Bravo ! C’est du beau boulot.
    A quand le retour des activités techniques à l’école ? Pas des écrans hein, des vrais bouts de bois à couper, à coller, du papier à plier, de la mécanique simple… J’en a fait en école primaire, c’est devenu mon métier et je suis capable de bricoler à la maison sans tutos… Je n’ai que 45 ans, je ne parle pas d’un temps si ancien…
    Aujourd’hui nos gamins acros aux tablettes sont parfois à peine capable de comprendre comment marche un tournevis ! Comment en faire nos futurs ingénieurs ?
    L’aéromodélisme permet cela : on pense, on comprend, on fabrique, on mets en oeuvre, on entretient, on répare, et on en profite !
    On fait des choses avec ses doigts…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.