Accueil » Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen

Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen

Après Roland de La Poype, disparu en octobre 2012, c’est l’un des derniers pilotes du Normandie Niémen qui disparaît. Le commandant Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen, vient de s’éteindre à l’âge de 97 ans.
Jean Sauvage sur le front de Russie en 1944

Né en 1917, Jean Sauvage s'engage pour 3 ans dans l'Armée de l'Air le 19 septembre 1935 au titre du 5eme Bataillon Air. Admis à suivre les cours de l'école de pilotage de Bourges, il est breveté pilote le 9 avril 1936, puis nommé sergent le 21 mai 1936. La même année, il est affecté à la BA 109 de Tours, puis à la BA de Chartres. Nommé Sergent-Chef en 1939, il intègre l'Ecole de l'Air alors à Versailles et accède au grade de Sous Lieutenant le 20 décembre 1939.

Affecté au Groupe de Chasse III/3 le 19 mars 1940, Jean Sauvage obtient une première victoire aérienne le 12 mai 1940 en abattant, aux commande d’un MS 4069, avec son ailier, deux He 111. Il récidive le 20 mai en abattant un nouveau He 111. Il rejoint Perpignan en juin 1940, puis l'Afrique du Nord le mois suivant. Il est mis en congé d'armistice le 1er novembre 1940. Rappelé, il est affecté au GC III/6 en novembre 1941. Nommé lieutenant, il est stationné avec le GC III/5 à Sfax en Tunisie du 29 mai au 25 juin 1942. Après le débarquement Anglo-Américain en Afrique du Nord et le ralliement aux Alliés, Jean Sauvage poursuit sa carrière dans l'Armée de l'Air et le 14 octobre 1943, il fera partie des rares pilotes français à remporter une victoire au cours de la campagne d'Afrique du Nord en abattant un nouveau He 111 au-dessus du Cap Tenès, en Algérie, aux commandes d’un P39 du Groupe.

Volontaire pour le "Normandie", Jean Sauvage y est affecté le 25 octobre 1943 et rejoint le Groupe à Toula, en Russie le 7 janvier 1944. Il sera affecté à la 3eme Escadrille "Cherbourg". Le 27 octobre 1944, il obtient sa seule et unique victoire sur le front de l'Est en abattant un Focke Wulf 190 aux commandes d’un YAK 9. Permissionnaire, il rejoindra la France le 12 décembre 1944 et sera nommé Capitaine quelques jours plus tard. Il termine ainsi la guerre avec 5 victoires et le statut d'As.

Le 1er juin 1945, il est affecté au GT III/15 "Maine". Un an plus tard il sera détaché au Ministère des Travaux Publics et des Transports. Dégagé des cadres sur sa demande, le 1er septembre 1946, il sera promu Commandant dans le corps des officiers de réserve en 1952. Il termine sa carrière de pilote comme Commandant de Bord à Air France.
Jean Sauvage est titulaire de nombreuses décorations : Chevalier de la Légion d'Honneur - Croix de Guerre 1939-45 - Air Medal (USA) - Ordre de la Guerre pour le Salut de la Patrie (URSS) - Médaille de la Victoire

Désormais, il ne reste plus qu'un survivant de la glorieuse épopée de 1942-1945 : Gaël Taburet, alias « Tabouret » 94 ans...

25.08.2014

14 commentaires

  • Sauvage Jean-Jacques

    Jean-Jacques Sauvage
    Bonjour,j’ai un doute; y a t il deux Sauvage dans l’escadrille Normandie -Niemen Jean et Roger.Je n’ai sans doute aucun lien de famille avec ces héros .J’ai vécu dans mon enfance à Ménilmontant rue des Cascades et je sais que l’origine de la plupart des Sauvage se situe dans le Nord ,en particulier au cimetière de Billy-Montigny.

  • elfe

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    @ Jean-Loup FROMER
    Encore merci pour ces précieux renseignements. Il se trouve que , enfant, j’avais lu avec passion et avais été impressionné par les livres de Roger Sauvage (j’ignorais la présence de deux « Sauvage » dans l’escadrille Normandie-Niemen) et de Clostermann (« Le Grand Cirque »).En plus de 50 ans j’ai malheureusement perdu le livre de Roger Sauvage, sans l’oublier cependant. A mes yeux et sans rien ôter aux mérites des autres Français Libres, l’aventure de Normandie-Niemen est exceptionnelle. La présence de ces pilotes sur le front russe, le plus difficile à tous égards, a particulièrement bien marqué le maintien de la France dans la lutte contre l’Allemagne nazie et a contribué aux efforts de de Gaulle pour montrer que nous n’étions pas seulement des « supplétifs » ou des « petits » alliés des anglo-saxons.

    Cordialement.
    Elfe

    Elfe

  • Jean-Loup FROMMER

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    @ Martinez

    je vous conseille de poser la question sur le site: pages Guerre 14-18 Forum. Il y a des personnes très compétentes. A défaut, allez consulter le dossier militaire de votre aïeul au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes, vous y trouverez une mine de renseignements.

  • Jean-Loup FROMMER

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    @ Elfe

    je vous recommande de lire : « Maurice BON – Le pilote oublié du Normandie-Niémen – De la Bretagne à la Biélorussie » par Thierry Le Roy aux éditions Volez, préfacé par Gérard Feldzer ….. neveu de Constantin Feldzer ancien du Neu-Neu.

  • Jean-Loup FROMMER

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    @ Elfe

    Roger Sauvage a rejoint d’autres cieux le 26 septembre 1977, et repose au carré militaire du cimetière de Caucade de Nice (Alpes-Maritimes).

    Lors de son cantonnement à Alytus – Lituanie – (29 juillet au 18 septembre 1944), il rencontra une jeune infirmière Paula, de cet amour, naquit une petite fille Angelika. La guerre terminée fit place au rideau de fer. La rencontre du père et de la fille se fit bien longtemps après …. au cimetière de Nice.
    En 2004, sur l’aérodrome d’Alytus, fut inaugurée une stèle rendant hommage à Roger Sauvage …. le sculpteur de cette stèle n’était autre que son petit fils.
    Le souvenir de Roger et de ses compagnons reste vivace par quelques photos accrochées au café « Le Normandie » situé à l’entrée de l’aérodrome.

    Sources: d’après « Ceux du Normandie-Niémen » de Yves Donjon.

    Cordialement

  • elfe

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    Merci à Jean-Loup Frommer. J’avais des doutes sur le prénom, en effet, mais il y a tellement longtemps que j’avais lu le livre de Roger Sauvage…un très bon livre, dans mes souvenirs, avec des photos des yaks de l’escadrille et de l’auteur. Ca m’est revenu ensuite: Roger Sauvage était Martiniquais (« plus que brun » comme il i’écrit). J’ignore s’il vit encore.

  • martinez

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    bonjour; Guerre 14/18 mon père gazé à Verdun a été décoré plusieurs fois, j’ai conservé ses médailles et ma question est: il a été décoré deux fois de la médaille du combattant, pouvez vous m’expliquer svp comment se fait-il se nombre deux

    Gilles Martinez, engagé volontaire en 1955 guerre d’algérie

  • Jean-Loup FROMMER

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    @ Elfe

    Vous confondez Jean avec Roger Sauvage. C’est lui qui a écrit « Un du Normandie-Nièmen ».

    « Sur la terre Russe
    martyrisée comme la terre Française
    et par le même ennemi
    le Régiment « Normandie », mon compagnon,
    soutient,
    démontre,
    accroit,
    la gloire de la France! »

    Moscou, le 9 décembre 1944.

    Charles de Gaule

    Cordialement.

  • elfe

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    Sauf confusion de ma part il me semble que Jean Sauvage avait écrit un livre « un du Normandie-Niemen », publié dans les années 50. J’ai lu ce livre à l’époque. Il y raconte ses souvenirs de la guerre vue (et faite) du côté soviétique.

  • LECLERC CHRISTIAN

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    J’avais rencontré plusieurs fois Jean dans les couloirs d’Air France. Il a laissé dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyé le souvenir d’un CDB compétent et d’une gentillesse extrême. J’ai eu le plaisir de le rencontrer l’an dernier, accompagné de son épouse lors d’un déjeuner avec GREARD son ami. Ce couple(+ de 75 ans ensemble) nous a laissé l’image de deux personnes sereines .Forme physique et vivacité intellectuelle remarquables. Nous formions, avec André GREARD, le projet de nous rencontrer à nouveau.
    Je suis d’autant plus sensible à cette disparition que , à ma sortie de l’école de chasse , j’avais été affecté au GC 2/6 Normandie-Niemen.

  • MARREC

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    Le secrétaire d’état aux anciens combattants ne pourra donc pas se déplacer.
    Dommage…!
    SAUVAGE part ainsi avec la discrétion et la modestie qui ont toujours marqué ce pilote
    au parcours aéronautique exemplaire.
    A. Marrec ex Cdb A.F.

  • Jean-Loup FROMMER

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    le secrétaire d’état aux anciens combattants ne s’étant pas déplacé lors de l’hommage rendu aux Invalides pour Roland de la Poype …… espèrons que les obsèques dans une stricte intimité n’empêcherons pas un hommage de la Nation.

  • lieutenant Bleubéret

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    Corentin Le Pape, 100 ans et 40 jours, pilote d’observation Armée de L’Air est, à ma connaissance, le doyen des pilotes de la seconde guerre mondiale. Voir son C.V. envoyé à l’adresse mail de Gil Roy.

  • Yves Donjon

    Décès de Jean Sauvage, ancien pilote du Normandie Niémen
    Les obsèques de Jean Sauvage ont lieu cet après-midi à Talloires (Haute-Savoie), dans la plus stricte intimité familiale, à sa demande.

    Yves Donjon
    Documentaliste du Mémorial Normandie-Niémen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.