Accueil » L’E-Fan 1.0 entre au musée

L’E-Fan 1.0 entre au musée

Le 16 décembre 2019, le département Innovation d’Airbus offrira officiellement l’avion électrique e-Fan 1.0 au musée Aeroscopia.

12.12.2019

L'e-Fan lors de son premier vol. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Après l’A380 MSN002 fin août 2019 c’est au tour de l’e-Fan 1.0 de quitter les réserves d’Airbus pour être exposé au musée toulousain Aeroscopia. Ce petit bimoteur électrique a effectué son premier vol à Bordeaux-Mérignac, le 11 mars 2014, piloté par Didier Esteyne, son concepteur. Il s’inscrit dans la continuité du Cri-Cri électrique qui avait été présenté au salon du Bourget en 2011.

Lancé en 2012, c’est un peu plus tard qu’Airbus s’est intéressé à ce projet pour lequel l’avionneur européen s’est véritablement enflammé avant de le laisser tomber. Une évolution 2.0 était à l’étude quand Airbus a, en effet, mis un terme à sa participation dans ce projet en mars 2017 pour s’orienter vers de nouvelles technologies hybrides.

D’une certaine manière, l’E-Fan 1.0 de Didier Esteyne de prolonge avec le nouveau programme E-Fan X en cours de développement. C’est ce dont est convaincu Aéroscopia pour qui, l’E-Fan a « servi de tremplin technologique aux futurs projets de véhicules volants électriques. ». C’est donc l’histoire en marche qui trouve sa place dans le musée de Blagnac.

8 commentaires

  • Patrick DABAS

    Plus être plus exact il faut préciser que Airbus a signé une convention de mise à disposition de l’E.FAN avec l’association les Ailes Anciennes Toulouse et lui a demandé d’assurer le transfert, l’installation et la maintenance de cet avion pour qu’il soit mis en place dans AEROSCOPIA et y être exposé au public. Les Ailes Anciennes remercient Airbus de cette marque de confiance et de reconnaissance de leur action.

  • DCA

    Avec tout les avions qu’on leur donne, 320-340-A400M et 380, et maintenant E-FAN, il est dommage de voir que Aeroscopia ne va plus accorder une remise de 10% à la boutique aux employés Airbus…. avec tous les clients qu’on leur envoi et les achats que font les familles d’employés venant decouvrir le musée, je trouve ça petit joueur !!!

  • Christian Romann

    Combien de K€ d’argent public par heure de vol ?

  • JILOU

    Il est dommage qu’Airbus se soit éloigné du concept e-fan. Pour avoir approche de près Didier Esteyne et l’équipe saintongeaise, j’y ai trouvé un esprit pionnier et une volonté du bel ouvrage dont le résultat (l’e-fan) en était une vitrine évidente. Je recommande le reportage de Bernard Chabbert consacré à l’e-fan sur Aerostar pour comprendre mon propos. Lorsqu’on est encore dans le tâtonnement d’une nouvelle solution technique ne se limitant pas à la seule propulsion électrique mais intégrant des approches technologiques innovantes en terme de propulsion carénée, il existera toujours des esprits grincheux questionnant l’utilité du projet et réclamants des résultats bien avant l’heure..

    • Gilles

      Ah bah le problème c’est que le rendement propulsif de l’hélice carénée est réduit (probablement autours de 0,4) car la surface de disque hélice trop petite pour la vitesse de vol. Le carénage augmente le rendement de l’hélice, mais même avec un rendement de 0,95 (très bon pour une hélice), il y a le rendement propulsif qui s’y multiplie… et le résultat reste médiocre.

      Il ne faut pas confondre enfumage et innovation ! Et si les ingénieurs d’Airbus (qui savent de quoi il retourne) se détournent du concept E-Fan, il y a d’excellentes raisons, très rationnelles, pour cela.

      Il y aura bien des esprits grincheux pestant contre les gens qui savent calculer…

    • Pif

      Pas grincheux du tout !
      Puisque le Chabbert vous ressemble dans sa vision « d’expert »…, l’hélice carénée ça apporte quoi au juste dans le cas présent : pas du blabla svp mais des chiffres precis je vous prie puisque vos paroles semblent avoir valeur de propos issus de l’évangile ?

  • PIF

     » tremplin technologique… » : en quoi ?
    Faudrait quand même pas trop exagerer non ?

  • Woodplane

    Combien d’heures de vol?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.