Accueil » CONTRAERO, la plateforme de souffleries en Hauts-de-France

CONTRAERO, la plateforme de souffleries en Hauts-de-France

L'ONERA a inauguré une nouvelle plateforme scientifique sur son site de Lille. Mutualisant les moyens expérimentaux en Hauts-de-France, CONTRAERO regroupe quatre souffleries présentes dans la région et un labo de micro/nano technologies. Avec cette plateforme, la recherche en aérodynamique prend une dimension internationale.

20.09.2017

La soufflerie L2 du centre de l'ONERA de Lille fait partie de la plateforme régionale CONTRAERO © ONERA

Le vent de la recherche souffle en Hauts-de-France. L’ONERA, l’Université de Lille, l’Unversité de Valenciennes et l’Yncréa Hauts-de-France ont décidé de regrouper leurs compétences en aérodynamique et leurs moyens techniques dans une plateforme intégrée baptisée CONTRAERO.

CONTRAERO est dédiée à l’étude du contrôle d’écoulement, depuis la compréhension
physique fondamentale des écoulements jusqu’au démonstrateur sur modèles réduits, en passant par toutes les étapes intermédiaires de test sur configurations simplifiées et de validation préalable, en vue de l’amélioration des performances aérodynamiques dans le transport. L’un des objectifs est de travailler sur le contrôle aérodynamique actif pour la réduction de la traînée.

Trois des laboratoires partenaires, LML, ONERA et LAMIH, disposent de moyens complémentaires depuis la soufflerie de couche limite de grandes dimensions jusqu’aux souffleries aérodynamiques permettant d’étudier des maquettes représentatives des écoulements réels. Ces quatre souffleries sont complétées par une plateforme technologique en micro et nano-technologies de l’IEMN, qui est mise en œuvre pour l’élaboration de capteurs et d’actionneurs.

Cette mutualisation des laboratoires permet de mettre en place un centre de recherches d’envergure internationale. Pour l’ONERA, c’est un moyen de renforcer la pérennité de son centre de Lille. Pour les universités partenaires, c’est un moyen de réduire les coûts et de proposer des moyens de haute technologie à leurs étudiants. C’est enfin un outil de poids pour « motiver les jeunes ingénieur à s’orienter vers le secteur des technologies qui peine à recruter un nombre de talents suffisants« .

F.M.

Un commentaire

  • Grisez Ph

    « contrôle aérodynamique actif pour la réduction de la traînée « … c’est de cela que je parlais à propos de l’aile Airbus au profil laminaire . Aspiration de la couche limite ,et .. . volets anti décrochages locaux – comme sur les oiseaux , dont les plumes de couverture sont fixées souplement ,et « sentent » les vibrations ,de plusieurs types de fréquences ! – font partie de l’arsenal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.