Accueil » Les compensations industrielles expliquées aux PME et ETI

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Les compensations industrielles expliquées aux PME et ETI

Le CNCCEF (Conseillers du Commerce Extérieur de la France)  et le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) publient le Guide sur les Compensations Industrielles à l’intention des PME et ETI. Un mode d’emploi qui pourrait se révéler indispensable notamment pour tous les fournisseurs de Dassault, dans le cadre de la vente des Rafale à l’Inde.

26.06.2019

150 PME et ETI françaises impliquées dans la vente de Rafale à l'Inde par Dassault doivent mettre en oeuvre une stratégie de compensation. © Dassault Aviation

Les créations de joint-venture en Inde, entre des entreprises françaises de plus en plus petites et des industriels indiens se multiplient. Dans le domaine aéronautique, la plupart sont la conséquence directe de la vente des Rafale à l’Inde. D’ailleurs Dassault a été le premier à poser la première pierre d’une unité de production.

Pose de la première de l’usine Rafale Dassault en Inde

Ce qui est relativement facile à réaliser pour un groupe de la taille de Dassault, peut devenir un défi pour des entreprises de taille moyenne qui néanmoins n’ont pas le choix. Au salon du Bourget plusieurs PME et ETI présentent fièrement leur implantation récente en Inde, sans insister sur le parcours du combattant qu’elles ont dû réaliser, mais en insistant sur les opportunités qui s’offrent désormais à elles. Au total 150 entreprises liées à Dassault sont concernées par la nécessité de mettre en oeuvre une stratégie de compensation avec l’Inde.

 

Le soutien de Dassault aux PME françaises de la défense

La pratique des compensations industrielles dans le monde touche désormais les PME et ETI au même titre que les Intégrateurs, soit dans le cadre de contrats remportés en direct, soit en tant que fournisseur privilégié de leurs Intégrateurs. Or, ces PME et ETI ne disposent pas toujours des mêmes capacités pour appréhender l’approche complexe de ce type de pratique. Face à ce constat, le CNCCEF et le GIFAS ont élaboré un guide qui les aide à transformer cette contrainte en réelle opportunité d’accès à de nouveaux marchés et à intégrer les chaines de fournisseurs internationales.

Ce guide proposera à ces entreprises de découvrir et comprendre ce que sont les compensations industrielles en direct, d’appréhender concrètement leur réalisation en s’appuyant sur des avis d’experts, de savoir comment se financer et s’assurer et de bénéficier des bons contacts à l’étranger ainsi que de fiches pays. Au-delà de cette dimension individuelle, le guide s’intègre dans une stratégie d’accompagnement plus globale des grands programmes des intégrateurs et entend être un outil au service de la compétitivité de l’offre française à l’export.

« Ce guide se fonde sur la conviction qu’une approche concertée entre entreprises grandes et petites, entre fournisseurs et intégrateurs, contribuera à en maximiser les opportunités et réduire les risques. » ont déclaré Alain Bentéjac, Président du CNCCEF, et Eric Trappier, Président du GIFAS, tous deux à l’origine de ce guide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.