Accueil » Préparer la rupture technologique avec le CORAC

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Préparer la rupture technologique avec le CORAC

Au terme de ses dix premières années d'activité, le CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique et Civile) repart avec une nouvelle feuille de route.

27.06.2019

Elisabeth Borne, ministre des transports, devant le stand Airbus du futur taxi volant "Vahana" tout électrique au Bourget. Trois grands axes définissent la feuille de route du CORAC : l’avion à énergie optimisée, l’avion autonome et connecté, les nouvelles méthodes de développement et de production. © SIAE

Le Conseil pour la Recherche Aéronautique et Civile a tenu sa réunion annuelle le 21 juin dernier au salon du Bourget. Ce fut l’occasion de présenter les nouveaux projets comme le démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée EcoPulse, commun à Daher, Airbus et Safran.

La transformation de la filière est l’un des grands enjeux de cette nouvelle feuille de route avec comme objectif la réduction de son empreinte environnementale. L’Etat apporte son soutient en consacrant une enveloppe de 135M€ par an à la recherche aéronautique civile durant tout le quinquennat, au titre du Programme d’investissement d’avenir.

Il s’agit notamment de préparer la prochaine génération d’aéronefs (entrée en service 2025 -2030) et des aéronefs zéro carbone dits en « rupture », avec de nouvelles configurations ou destinés à de nouveaux usages comme la mobilité urbaine par exemple (entrée en service au delà de 2030).

En outre, le croissance du trafic aérien (qui devrait doubler d’ici 2050) est l’autre défi majeur auquel s’attaque le CORAC. JB

EcoPluse, un TBM900 à propulsion hybride distribuée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.