Accueil » Un démonstrateur supersonique silencieux pour la NASA

Un démonstrateur supersonique silencieux pour la NASA

Lockheed Martin a annoncé le 3 avril 2018 que la NASA a confié à son département Skunk Works la réalisation d'un démonstrateur de vol supersonique de grande échelle. L'objectif est de développer à terme un appareil le plus silencieux possible, dédié au transport de passagers. Le premier vol est attendu pour 2021.

4.04.2018

Fruit du travail conjoint de la NASA et de Lockheed Martin depuis près d'une décennie, le Low-Boom Flight Demonstrator permettra de diminuer l'impact sonore du passage en vol supersonique © NASA / Lockheed Martin

Le Low-Boom Flight Demonstrator de la NASA s’intègre dans son programme de développement de techniques aéronautiques alternatives, baptisé X-plane. Ce programme couvre tout le spectre de l’aviation, de la réduction du bruit à la propulsion électrique et jusqu’au vol supersonique.

LA NASA avait déjà confié en 2016 à Lockheed Martin l’étude préliminaire du design pour un avion supersonique. Le département Skunk Works, qui développe tous les appareils « spéciaux » de l’avionneur tels le SR-72, travaille également depuis une dizaine d’années avec la NASA sur la définition d’un projet d’avion supersonique commercial.

Avec ce nouveau contrat, le Skunk Works va désormais passer de l’idée au concret. Le département de Lockheed Martin va construire un démonstrateur à taille réelle, sur la base des travaux menés avec la NASA sur la « Quiet Supersonic Technologie » (QueSST), autrement dit la « technologie supersonique silencieuse. »
Ce « Low-Boom Flight Demonstrator » va permettre à la NASA de réduire l’impact sonore du passage au supersonique, contournant ainsi la barrière réglementaire qui interdit le passage du mur du son pour les vols commerciaux au-dessus des terres.

Le démonstrateur sera construit à Palmdale, en Californie, dans les locaux du Skunk Works chez Lockheed Martin. L’avionneur travaille également avec Aerion Corporation sur le programme de business jet supersonique Aerion AS2.

 

Lockheed Martin rejoint à son tour le programme du supersonique Aerion AS2

4 commentaires

  • Stormy
    Stormy

    Encore un bobard américain, qui sera finalement annulé sans bruit… (qui se souvient ici du Sonic Cruiser d’il y a 18 ans ? pour lequel les ingénieurs de l’ONERA français avaient vite démontré l’impossibilité du modèle proposé, poussant les américains à dire que c’était juste un vague dessin que cette illustration, avant que cela passe sous le tapis …)
    Ici on nous démontrera (si ça vole un jour) qu’on n’a plus que 90 % du bruit d’un chasseur ou d’un Concorde, quel progrès …)
    Et là, avec une aile droite ? et une entrée d’air dorsale ? mais qu’est-ce-qu’ils sont forts, ces ricains …
    Sinon oui, mon cher Ebrard, le bang sonique est continuel bien sûr… donc on le « traine » avec soi

  • Grisez Ph

    Pour quelques privilégiés …
    La vraie aviation ,c’est le …lent ,basse altitude , soit en ballon dirigeable (cf nouveaux engins ) , soit une aile individuelle , portable , à GV , et motorisée élec ( nouveaux accus
    et panneaux ) de façon à voler entre 15 et 150 kmh , au raz des pâquerettes . au moins 500 bornes / à basse altitude , on peut les compter ! lol) . Tous les fous de l’air le disent , mais « je sais que j’ai raison « …

  • Ebrard Jean-Pierre

    Pourquoi toujours parler du moment du passage du mur du son ?
    Le bang sonore a lieu pendant toute la phase supersonique. Me tromperai – je ?

  • gourgl

    plusieurs commentaires sur cette nouvelle.
    Tout d’abord quelle est la finalité de ceci ? donner de l’argent du contribuable américain à Lockheed? car cette société n’a pas vocation à faire d’avion de transport supersonique. Et dans le militaire, entre le F22, le SR71 et le SR72, on peut dire que le supersonique, ils connaissent. Le facteur bruit n’a de sens que pour un avion civil.
    Boeing aurait été mieux indiqué, car étant donné qu’Airbus leur dame le pion du point de vue technologique, une bonne piste pour qu’ils reprennent leur leadership serait de proposer un supersonique économique….
    reste une grande question…. quid de la motorisation? Il n’y a pas de moteur sur le marché taillé pour les vols supersoniques longue durée….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.