Accueil » Un drone sur mesure pour l’ONERA

Un drone sur mesure pour l’ONERA

L’office national d’études et de recherche aérospatiales (ONEAR) utilise un drone USOL à voilure fixe K50 dans le cadre d’un programme de recherche sur l’utilisation de l’information visuelle en complément des capteurs classiques.

14.06.2018

Le drone à voilure fixe USOL K50, qui ne révolutionne pas l’aérodynamique, a été conçu spécifiquement pour servir de banc d’essais volant au programme H2020. © ONERA

Dans le cadre du programme H2020, l’ONERA travaille sur l’utilisation de l’information visuelle pour aider à la navigation et au guidage d’un avion, y compris en phase d’approche finale, en cas de panne d’un capteur conventionnels (GNSS, ILS, INS, etc.). Le japonais RICOH spécialiste des équipements optroniques, fournit un banc stéréo‐vision dans le cadre de ce projet.

Pour mener à bien son expérimentation, l’ONERA utilise depuis début mars 2018 un drone à voilure fixe K50 de 50 kg fabriqué par son partenaire espagnol USOL.

Le drone évolue depuis le camp militaire de Souge, dans la région de Bordeaux. Les premiers vols ont été assurés en mode manuel, avec prises d’images et de données. Un vol en mode tout automatique pourrait intervenir en octobre et l’objectif est de réaliser des approches finales automatiques du K50 uniquement basées sur la vision, en simulant la panne des autres capteurs.

Frédéric Lert

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.