Accueil » Transport Aérien – brèves » Fin de l’aventure Joon

Fin de l’aventure Joon

Nécessité pour le groupe Air France - KLM de revenir aux fondamentaux. © Air France

Un an seulement après le lancement de sa filiale Joon, Air France annonce l’arrêt de l’aventure. Ben Smith, le nouveau PDG du groupe, trace une nouvelle voie.

Air France a annoncé le 10 janvier 2019 l’arrêt de l’aventure Joon, lancée un an plus tôt par Jean-Marc Janaillac, alors PDG du groupe, et l’intégration des salariés (exclusivement des personnels de cabine) et des avions de Joon au sein d’Air France. Cette décision est justifiée par le fait que « la marque a dès le début été difficilement comprise par les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs. » C’est peu de le dire !

Dans l’esprit de la précédente...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Une idée du coût de la plaisanterie ?

    Répondre
  • En récompense le concepteur du projet a été promu et se retrouve aux commandes de IATA : oups ça fait peur !
    Confier a de hauts fonctionnaires les destinées d’un groupe comme AF est irresponsable alors que la mondialisation en place aujourd’hui a été rendu possible par le développement du transport aérien: le taux d’accident n’a jamais été aussi bas . Revenir aux fondamentaux est indispensable dommage que ce soit un canadien anglophone qui préside aux destinées d’un groupe français. AF va y perdre ses capacités d’influence en regagnant de l’efficacité économique .

    Répondre
  • Franchement, je me suis toujours demandé à quoi pouvait bien servir, la création de cet ectoplasme. Heureusement, AF a hérité d’un patron sensé!.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.