Accueil » God save Concorde !

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Quand Gil Roy a lancé Aerobuzz.fr, cela faisait déjà six ans de Concorde était devenu une légende. A l'occasion du cinquantième anniversaire du 1er vol de Concorde, le 2 mars 1969, les journalistes d'Aerobuzz.fr se souviennent.

1.03.2019

British Airways a offert à ses Concorde une sortie de flotte d'une remarquable tenue, quand Air France a manqué complètement l'occasion. © British Airways

J’étais devant Buckingham Palace, au milieu de dizaines de milliers de spectateurs, quand les trois Concorde de British Airways ont survolé Londres, en formation et à basse altitude, pour un ultime adieu au peuple britannique. Ce 24 octobre 2003, j’ai envié les anglais. Peut-être parce que j’étais aussi, le 14 juin 2003, au salon du Bourget, à la terrasse d’un chalet, quand Air France a livré le « Sierra Delta » au musée de l’air et de l’espace. Pas même un passage. Juste un complet. Point final.

Le 25 juillet 2000, je rentrai de Lyon-Bron, quand un confrère que je venais de quitter, m’a appelé pour m’annoncer que Concorde venait de s’écraser au décollage de Paris-CDG. Pas « un » Concorde, mais « Concorde » tout court. Une catastrophe. Quelques mois plus tard, dans un vaste hangar de Roissy, je découvrais quatre, peut-être cinq, Concorde, les ailes éventrées. L’espoir. Concorde ne pouvait finir en bout de piste, en cendres.

Le 9 janvier 1991, alors que je rejoignais l’équipage du vol AF001 Paris-JFK dans le cockpit de Concorde, les négociateurs américains et irakiens, s’enfermaient dans une salle de réunion de l’hôtel Intercontinental, de Genève. Un peu moins de 12 heures plus tard, après un aller-retour à New York, je suis revenu à Roissy, avant même qu’ils ne se quittent sans avoir réussi à sauver la paix.

L’Homme est capable du meilleur comme du pire. Impossible de dissocier ces deux souvenirs, mais j’ai quand même conscience de la chance qui a été la mienne, ce jour-là, de sentir Concorde, vivre à deux fois la vitesse du son.

Gil Roy

 

Vous pouvez, vous aussi, partager vos souvenirs de Concorde via les commentaires.

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

2 commentaires

  • Claudine Clostermann

    Non, Concorde ne deviendra jamais une légende car c’est un mythe…qui consommait trop, qui faisait trop de bruit, mais certainement le plus bel avion jamais construit.
    Une légende finit dans les livres d’histoire ou au cimetière mais un mythe se perpétue au delà de l’oubli. Finalement, cet horrible accident, qui n’était pas la faute à Concorde, a bien servi toutes ces personnes qui n’attendaient que cela pour le supprimer. C’est extrêmement triste et comme vous le dites, « l’homme est capable du pire », à savoir de remettre la faute sur un superbe avion qui n’était pas responsable car, lui Concorde aurait fait son boulot vers JFK, si des phénomènes extérieurs à son vol ne l’avaient pas perturbé (voir rapport BEA). Question suite à votre article: »où est le meilleur dans l’Homme ? »

  • bdd13
    bdd13

    50 ans… et pas un programme sur une chaîne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.