Accueil » Paris-Villaroche Air Legend envoie du lourd !

Paris-Villaroche Air Legend envoie du lourd !

C’est sur l’aérodrome de Melun-Villaroche, les 8 et 9 septembre 2018, que le F-86 Sabre de Mistral Warbirds fera sa toute première présentation en Europe. Avec plus d’une soixantaine d’avions dont 45 warbirds, Paris-Villaroche Air Legend s’annonce comme l’un des plus grands meetings de la saison 2018.

6.07.2018

A l'occasion du meeting Air Legend, Fred Akary présentera pour la première fois en Europe son F-86E Sabre. © WHF / Scott Slocum

Melun-Villaroche n’est pas un décor de meeting aérien comme les autres. A l’image des avions qui vont évoluer à l’occasion du Paris-Villaroche Air Legend, Melun-Villaroche appartient à l’histoire de l’aéronautique. Créé à l’aube de la seconde guerre, son passé reste associé aux nombreux essais de prototypes civils et militaires qui y ont eu lieu jusqu’au début des années 1980. Melun-Villaroche a été le centre d’essais de Dassault Aviation, mais aussi de Breguet, Morane-Saulnier, Potez ou encore le la SNCAN et de la SNCASO. Le lieu est chargé d’histoire.

Un lieu chargé d’histoire

Aujourd’hui, Melun-Villaroche construit son futur. Depuis 2007, date du transfert de l’aérodrome par l’Etat, il est ouvert à la circulation aérienne publique et diverses activités associatives et professionnelles s’y développent. Cette plate-forme est devenue un des hauts lieux de la conservation d’avions anciens en région parisienne. 

A l’abri des hangars historiques conçus par Eiffel, on y trouve un DC 3 en état de vol, un Hurel-Dubois HD-34 ou encore des Junker 52, Mystère IV, Lysander, Skyraider, Tiger Moth, Nord 1101, T-6, Broussard Hydravion Latécoère 28, Stormovick et bien d’autres appareils encore complétant la flotte de l’association animée par Didier Chable et de quelques anciens pilotes et mécaniciens du Centre d’Essais en Vol.

Un aérodrome tourné vers l’avenir

Le grand meeting aérien organisé les 8 et 9 septembre 2018 marque la volonté des usagers et du gestionnaire de Melun-Villaroche d’aller de l’avant. Et ils ont placé la barre très haut, en réunissant non seulement un plateau impressionnant, mais également en organisant deux jours d’animation grand public, avec en prélude, le vendredi 7 septembre, une journée professionnelle.

La vedette du Paris-Villaroche Air Legend sera le F-86 Sabre qui sera présenté pour la première fois en meeting en Europe. Le chasseur emblématique de la guerre de Corée, le tueur de Mig15, l’avion fétiche de Buck Danny, devrait attirer de nombreux passionnés qui pourront dire ensuite « j’y étais ! ».

Une grande fête aérien et un spectacle aux 60 stars

Le spectacle de 5 heures, commenté par Bernard Chabbert, est organisé en deux tableaux principaux, aviation de transport et Seconde Guerre mondiale. Il mettra en scène dans la première partie les Catalina, DC 3, Noratlas et Transall. Plus de 45 warbirds composeront la seconde avec des Vampire, Mustang P51, Spitfire, Corsair, Skyraider, Hurricane, Avenger, P47, Curtiss P40, et bien sûr le Sabre F86. « Du jamais vu depuis la fin de la deuxième guerre mondiale ! » s’amusent les organisateurs. Il y aura aussi de la voltige, pas moins de 4 Rafale Marine et la Patrouille de France (démonstration le samedi, passage le dimanche).

Les nouveaux usagers et gestionnaire de Melun-Villaroche ont mis le paquet pour être à la hauteur de leurs prédécesseurs. Paris-Villaroche Air Legend s’annonce grandiose.

Gil Roy

L’affiche du meeting aérien Paris-Villaroche Air Legend est signé Olivier Dauger, dessinateur de bande dessinée aéronautique, auteur notamment de la série « Ciel de guerre » (éditions Paquet) avec Philippe Pinard. © Air Legend

Paris-Villaroche Air Legend

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

5 commentaires

  • Gilbert ROUGIE

    Bonjour, j’ai assisté Vendredi à un superbe meeting, présentations impeccables et pouvoir approcher au plus près les warbirds, quel plaisir! mais sauf période de somnolence de ma part (ce qui est peu probable), je n’ai pas vu, à mon grand regret le F86 Sabre…? annoncé à grands renforts de publicité, dommage!
    Continuez à nous faire rêver, merci!

  • Chabanaud

    Bonjour ,spectacle de choix , j’y serai . Ancien C d B Air France ,j’ai vu voler le Leduc porté par le Languedoc (en 1956 au Bourget il me semble ) Ils étaient tous là ,le Leduc le Trident et tous les autres .Pour la première fois une grande dame : La Caravelle sur laquelle j’ai tant volé par la suite . Par compte une question : y aura-t-il des tribunes pour s’assoir ? A plus de 80 ans , 6 heures debout ,c’est faisable , prenons quand même une canne siège .Ce que vous faites est formidable , merci .

  • davidjm4711@yahoo.fr
    David

    Bonsoir et mci pour l’annonce. J’imagine que ce meeting va être très fréquenté surtout si la MTO sera favorable. J’ai déjà acheté 1 place et ma question est la suivante : va t’on être « parqué » ou bien pourra t’on circuler facilement entre les espaces d’avions?
    Spotteur j’ai par habitude sous la main 1 SKBO 3 marches me permettant d’éviter les « grillages et les têtes » dans le viseur et ainsi n’avoir que des avions. Mci coop.

  • Pilotaillon, qui aime les lieux chargés de belles histoires

    Bonjour M. Foucher,
    Ce que vous évoquez force l’admiration du pilote de loisir que je suis et donne envie de voir un petit rappel de vos aventures au travers des meetings.
    Même si c’est le show qui habille ces rétrospectives, Il me semble important de connaître un peu qui nous a précédé et le chemin qui nous mène aux machines actuelles.
    (Et comment s’est construite l’Europe aéronautique par ex…)
    Merci d’être encore habité par vos passions.
    PS : Serais-ce une bonne idée de mettre davantage de vos souvenirs, et ceux de vos compères, en boite ?

  • J’ai été embauché en septembre 1954 à la direction des essais en vol de la SFECMAS anciennement l’Arsenal de l’Aéronautique, qui soit dit en passant à fait voler le 22 juin 1958 le VG 70 premier proto à réaction a faire son premier vol à Villaroche, a l’époque de mon arrivée le Gerfaut aprés ses vols supersonnique était en chantier,en particulier changement de la voilure, vraiment minimaliste, André Turcat s’occupait en allant tirer des SS11 à Suipes depuis un MD 311, à la SNréECMAS volait le Marauder banc d’essais de l’ATAR et j’ai assisté au premier décollage du Trident avec son moteur fusée qui s’arreterent juste aprés la rotation, après largage du combustible, gros nuage gris ,un tour de piste à la limite du décrochage sur les deux Marboré…..je suis président du MAMV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.