Accueil » Le Rafale M à l’épreuve du tremplin en Inde

Le Rafale M à l’épreuve du tremplin en Inde

Le Rafale M va inaugurer un nouveau chapitre de son histoire avec les premiers décollages au tremplin en Inde. L’avion est emprunté à la Marine nationale, mais il est mis en oeuvre par un pilote et une équipe technique de Dassault Aviation. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Une équipe de Dassault Aviation est à pied d’oeuvre en Inde (6 janvier 2022) pour tester l’avion sur un tremplin. Après la vente de 36 avions à l’armée de l’air indienne en 2016, l’objectif est à présent, pour Dassault, de placer l’avion auprès de la Marine qui se prépare à l’entrée en service de son porte-avions INS Vikrant. Or celui-ci ne sera pas équipé de catapultes…

Le porte-avions que l’Inde s’apprête à mettre en service à l’été prochain pourra recevoir des avions de combat traditionnels, mais il ne sera pas équipé de catapultes. A la place, il disposera d’un tremplin conçu pour donner la bonne incidence aux avions décollant par leur propres moyens, après une course d’environ 150m.

Le tremplin a été inventé pour les britanniques et utilisé pour la première fois par le Sea Harrier, puis par plusieurs autres utilisateurs de l’avion STOVL (décollage court et...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • On parle également d’une location de 4 à 6 Rafale M, par la Marine indienne au près de la Marine française, pour la mise en service du Vikrant en 2022.

    Il faut tout de même préciser que l’on ne peut pas mettre en œuvre des appareils « terrestre ordinaires » sur des navires avec tremplin. Ils s’agit de versions dédiées, dont les trains, voir la structure, sont renforcés, afin de supporter les appontages avec brins d’arrêts.

    A l’origine, la doctrine d’emploie du F-35B à bord des porte-aéronefs de l’US Marines Corps, prévoyait de décoller à la verticale. Les performances de l’appareils n’étant pas celles attendues, les Marines ont finalement opté pour des décollage lancés.

    L’inde envisagerait par ailleurs la construction d’un porte avion avec catapulte, dont les dimensions seraient assez similaires à celles du futur porte avions français en cours d’étude.
    Pourrait-on envisager une vente ou une collaboration ?

    Concernant l’armée de l’aire indienne, l’acquisition de J-10C chinois par le Pakistan, activera peut-être la prise de décision pour une commande supplémentaire de Rafale.

    Répondre
  • Ce serait intéressant de suivre les essais du Rafale avec Tremplin ! Cela rendrait des inter-opérabilités possibles.

    Répondre
  • Je lis : La Russie l’Inde et la Chine sont aujourd’hui les seuls utilisateurs de ces appareils.
    Les britishs n’ont-ils pas également deux PA avec tremplin pour leurs F35 ? Du reste il en est question pour l’accident en Méditerranée !

    Répondre
    • Bonjour Popo,
      Le « ces appareils » se rapporte aux MiG et Sukhoi, avions « terrestres » cités dans la phrase précédente. Les Britanniques, comme les américains, espagnols et italiens, utilisent des avions STOVL spécifiquement conçus pour un usage embarqué.
      Frédéric

      Répondre
  • Bravo Frédéric, article très intéressant. Il explique bien des choses sur ces tremplins restés longtemps énigmatiques, sauf à les faire pratiquer par des VTOL ou STOL. On est là bien loin des réseaux sociaux et de la blague de blogueur. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.