Accueil » Hélicoptère » H225 : la certification de la boîte de transmission principale en question

H225 : la certification de la boîte de transmission principale en question

Une part importante de la flotte mondiale des Super Puma exploités pour la desserte des plates-formes pétrolières et gazières est encore hors service. © Airbus Helicopters

L'accident d'un Airbus Helicopters H225 en 2016 (13 morts) ressemble à celui d'un AS332 en 2009. Les enquêteurs norvégiens se concentrent sur des « aspects de certification de la BTP ». L’enquête risque d’être encore longue. La majorité des Super Puma civils est toujours clouée au sol alors que le Sikorsky S-92, concurrent et alternative de l’EC225, est lui aussi touché par des ennuis techniques qui imposent une inspection toutes les 10 heures de vol.

Les enquêteurs norvégiens cherchent toujours l’origine de l’accident d’un Airbus Helicopters H225 (EC225 LP) le 29 avril 2016 à Turoy, où 13 personnes avaient péri. Des analyses métallurgiques supplémentaires sont en cours, tandis que l’AIBN – l’équivalent du BEA français – s’interroge sur l’homologation de la boîte de transmission principale (BTP). Le retour en vol du Super Puma, bien que réel, est très lent.

Deux accidents à 7 ans d’intervalle

L’appareil accidenté, immatriculé LN-OJF et exploité par CHC Helicopter, retournait à Bergen...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.