Accueil » L’EASA donne son feu vert à Volocopter

L’EASA donne son feu vert à Volocopter

A l'occasion du Paris Air Forum (21 juin 2021), Volocopter a fait voler son drone au Bourget, sur une distance de 500 m, à 30 km/H et à 30 m de hauteur. © Volocopter

L'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne (EASA) a délivré à Volocopter une autorisation de vol conditionnelle pour son drone VC2000-2. Une première qui ouvre la voie vers l’expérimentation des taxis volants à Paris, dans le cadre des Jeux Olympiques 2024.

Volocopter est le premier, et à ce jour le seul, porteur d’un projet d’un taxi volant électrique à avoir obtenu un agrément européen de conception (DOA, Design Organisation Approval). 18 mois plus tard, la start up allemande est la première également à se voir délivrer par l’EASA une autorisation de vol de son drone, précurseur de son futur eVTOL quadriplace. Il s’agit d’un tout nouveau certificat élaboré par l’agence européenne au bénéfice des fabricants ou exploitants de drones. Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Gilles Rosenberger

    La gamme des nouveaux constructeurs d’aéronefs est souvent difficile à comprendre, elle évolue assez fréquemment au gréé de la maitrise (ou pas) des contraintes rencontrées. Aujourd’hui celle de Volocopter comprend 3 types d’aéronefs :
    1 – le VOLOCITY, un taxi volant biplace autonome (18 rotors, tout électrique) à court rayon d’action, donc essentiellement destiné au vol urbain.
    2 – le VOLOCONNECT, un eVTOL 4 places avec surface portante fixe (6 rotors et 2 propulseurs carénés) destiné au vol intra-urbain (jusqu’à 100 km d’autonomie) (pas encore d’indication sur sa source d’énergie électrique)
    3 – VOLODRONE, un drone cargo offrant (aujourd’hui) une charge utile de 200 kg, sa propulsion tout électrique le destine aux livraisons urbaines.

    Ce premier agrément accordé par l’EASA concerne le segment « vol autonome », il reconnait la maîtrise de Volocopter a piloter son appareil (dans un probable mode mixte entre contrôle automatique et contrôle à distance) et l’autorise à opérer dans un espace dégagé, sans public mais possiblement à proximité d’espaces plus contraints.
    Le VC200-2 est l’un des prototypes de Volocopter, il sert ici de support à la démonstration de la brique technologique « vol autonome » qui pourra être déployée sur tous les appareils de la gamme.

    En ce qui concerne l’expérimentation de vols urbains avec passagers en 2024, il reste encore une longue route qui passe par l’extension du vol autonome aux zones urbaines et contraintes (population et obstacles), mais bien sûr aussi la maîtrise de la sécurité des passagers et l’acceptation sociale des populations survolées.
    Et il faudra aussi examiner les bilans énergétiques et CO2 comparés avec les solutions terrestres (thermiques et électriques).
    Et dans tout ça, l’objectif 2024 semble bien court …

    Répondre
  • Il sera intéressant d’observer quelles normes de pollution sonore les opérateurs de ces engins devront respecter.

    Répondre
    • L’avantage de voler au dessus des villes est que l’on noie ça dans le bruit de la circulation .
      Alors qu’à la campagne les neo-bobo font des procès au voisin parce qu’il a un coq qui chante

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.