Accueil » Aéro Biodiversité révèle le patrimoine naturel des aéroports

Aéro Biodiversité révèle le patrimoine naturel des aéroports
premium

En 2021, l'association a parcouru les prairies de 37 plateformes aéroporturaires, allant de CDG à la piste en herbe de Chateauneuf-sur-Cher, pour recenser leur biodiversité. Depuis la création d'Aéro Biodiversité en 2013, pas moins de 50.000 données ont été enregistrées, un formidable patrimoine naturel préservé sur près de 500 km2.

22.11.2021

Depuis 7 ans, Aéro Biodiversité a recueilli 50.000 données naturalistes sur 37 plateformes aéroportuaires, mettant en valeur la biodiversité des terrains d'aviation. © Aéro Biodiversité

Les surfaces aéroportuaires en France représentent près de 500 km2, dont une grande majorité de prairies quasi naturelles. Ces espaces verts, préservés par l'enceinte des aéroports et aérodromes, abritent des ressources précieuses, et parfois uniques, qui forment une biodiversité remarquable. Depuis sa création en 2013, Aéro Biodiversité accompagne les aéroports et aérodromes afin de mieux connaître, préserver et améliorer leur biodiversité. L'association dispose d'un conseil scientifique, rattaché au Muséum d'histoire naturelle, et d'une équipe de terrain composée de quatre naturalistes et...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.