Accueil » Deux personnes au cockpit : entre rétropédalage et aveu

Deux personnes au cockpit : entre rétropédalage et aveu

Plutôt que deux personnes en permanence dans le cockpit, l'EASA préconise désormais un meilleur suivi des pilotes par les compagnies elles-mêmes. © CAE

Alors que l'Agence européenne pour la sécurité aérienne avait rapidement émis des préconisations au lendemain du crash du vol vol 9525 de la Germanwings, l'organisme a reformulé en juin dernier sa mesure "deux personnes au cockpit" pour viser les compagnies aériennes mauvaises élèves. Entre rétropédalage et véritable reconnaissance du mal-être dans certaines compagnies, l'EASA édulcore ses recommandations.

Très vite après le crash du vol 9525 de la Germanwings survenu dans les Alpes le 25 mars 2015, l’EASA, épaulée par le Bureau Enquête et Analyses (BEA), a mis en place une « task force » (force opérationnelle) de manière à revoir certains points de réglementation pour assurer une meilleure sécurité dans les cockpits. Cette équipe, formée de spécialistes, avait souligné la nécessité d’assurer la présence de deux personnes autorisées dans le cockpit, en permanence, de manière à ne plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Tellement d’accord avec Stormy et si je quitte le cockpit le/la PNC ne peut être que le/la Purser (Chef de cabine) avec consigne d’être brêlé(e) sur le jumpseat le plus éloigné…une façon d’atténuer le risque induit par cette mesure dé-bi-le.
    Du Golfe….

    Répondre
  • Psychologie et CPEMPN?? On va rien rigoler la , eh eh eh eh

    Répondre
  • Je rejoins les arguments de Stormy.
    Je vais même plus loin : si le terrorisme kamikazé se développe, alors …
    … le transport aérien est une activité pleine de trous.
    Mais bon … je ne vais pas ici donner des idées …

    Répondre
  • Dans ma grande compagnie du Golfe, nous (pilotes) sommes régulièrement amenés à recadrer parfois brutalement des PNC qui s’imaginent qu’ils sont là pour donner un grand coup de boule au pilote si celui-là touche les commandes quand l’autre s’est absenté (!) Ils peuvent ainsi se valoriser à peu de frais auprès de leurs familles ou relations, en disant qu’ils ont à « surveiller les pilotes » (ce qui les valorise d’autant – enfin, à leurs yeux)
    Ce que Mr Derivry appelle sans les nommer  » de nouvelles menaces » (quand on est responsable on ne peut plus parler clairement, sinon il parait qu’on dérape) … eh bien moi je vous le dis ici le problème qui arrivera un jour soyez-en sûr c’est qu’un gars qui veut commettre un attentat cherche à devenir PNC (c’est plsu facile que de devenir pilote) et là boum, accès cockpit garanti seul avec un seul pilote, et là crac ….
    Et le profil pour commettre ce genre d’actes, on le connaît tous : ils ne le sont pas tous, mais tous les terroristes le sont.

    Répondre
  • L’EASA: ou le pompier pyromane ?!?
    En 10 ans les compagnies « low-cost » ont pris la moitié du marché européen et par une curieuse coïncidence la visite d’aptitude médicale professionnelle de classe 1 est devenue symbolique au point ressembler à une quasi-déclaration sur l’honneur et ceci même après 40 ans!
    Qui édicte les fameux « standards de l’industrie »?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.