Accueil » Transport Aérien » Emirates entame la modernisation de la cabine de ses A380

Emirates entame la modernisation de la cabine de ses A380

Pour faire entrer les 56 sièges de la classe Economie Premium dans ses A380, Emirates enlève 88 sièges à la classe Eco. © Emirates

Emirates a donné le coup d’envoi du vaste programme de modernisation de sa flotte, d’une durée de deux ans. Le premier des 67 A380 a déjà entamé la rénovation de ses cabines et l'installation des nouveaux sièges Économie Premium. Un chantier de plus de 2 milliards de dollars qui va s’étale sur 898 jours.

L’objectif de l’impressionnant chantier que vient de lancer Emirates à Dubaï consiste, ni plus ni moins, à créer une nouvelle classe à bord de ses A380. Il s’agit d’installer les 56 sièges de la classe Économie Premium. Pour y parvenir, 88 sièges situés à l’avant du pont principal de la Classe Économique doivent être retirés.

Des équipes spécialisées déploieront un processus spécifique à chaque avion : une équipe d’ingénieurs retirera d’abord les sièges côté hublot de la Classe Économie, libérant ainsi de l’espace pour qu’une autre équipe retire les panneaux latéraux de l’intérieur de la cabine. Ils iront directement dans l’un des trois ateliers dédiés pour être peints aux dernières couleurs d’Emirates.

La chronologie du chantier a fait l’objet d’une minutieuse préparation afin de réduire au maximum l’immobilisation des avions. © Emirates

Les sièges de la Classe Affaires et de la Première Classe du pont supérieur seront démontés et chargés sur un camion dédié à cette opération. D’autres véhicules les transporteront vers des ateliers sur mesure. Les sièges de Classe Affaires seront repeints et retapissés avec un nouveau cuir au centre d’ingénierie d’Emirates, tandis que les sièges de la Première Classe seront envoyés chez un spécialiste à Dubaï World Central (DWC) pour être remis à neuf. Tous les revêtements de sol des cabines seront remplacés avant que les sièges rénovés ne soient installés.

Le premier A380 (A6-EVM) est arrivé à Dubaï, le 31 octobre 2022, en provenance du Caire. Il a assuré le vol EK928. Il a été conduit au hangar E du centre d’ingénierie d’Emirates. Une équipe d’ingénieurs spécialisés a entamé le processus de modernisation de l’avion.

Outre les 190 personnes recrutées dans le cadre de ce projet, Emirates collabore avec 62 partenaires et fournisseurs clés ayant embauché des centaines de techniciens qualifiés. La compagnie n’hésite pas à affirmer qu’il s’agit du « plus grand programme de modernisation d’avions dans l’histoire de l’aviation commerciale moderne. » Ce n’est pas impossible.

Les équipes d’ingénieurs et de techniciens ont 16 jours pour traiter chaque avion, en travaillant 24 heures sur 24. © Emirates

Après des mois de planification, de travail et de nombreux tests réalisés sur des A380, les ingénieurs ont commandé 2.200 modèles de pièces. À son tour, l’équipe d’approvisionnement d’Emirates a mis les bouchées doubles pour établir 12.600 bons de commande pour la phase initiale du programme. Des ateliers dédiés ont été mis en place au centre d’ingénierie d’Emirates, où des pièces et des équipements ont été stockés pour le projet.

Pendant les 16 prochains jours, 24h/24, des équipes d’ingénieurs et de techniciens démonteront les intérieurs des cabines de l’A380 et les remonteront dans un ordre soigneusement planifié et testé. Des milliers de pièces seront retirées, remplacées ou remises à neuf. Même la célèbre douche Spa Emirates bénéficiera de nouvelles couleurs et d’un motif d’arbre Ghaf gravé à la main.

Après les 67 Airbus A380, Emirates enchainera avec 53 Boeing 777. © Emirates

L’A6-EUW, le deuxième avion rénové, entrera au centre d’ingénierie d’Emirates le 1er décembre. Lorsque le programme sera à pleine capacité, les ingénieurs travailleront simultanément sur deux avions. Tous les huit jours, un avion sera immobilisé et remorqué au centre d’ingénierie d’Emirates pour y être modernisé. Le 23 mai 2024, les 67 A380 prévus dans le programme de modernisation devraient avoir repris du service. Emirates commencera alors à travailler sur 53 de ses Boeing 777. D’ici mars 2025, les 120 avions modernisés seront de nouveau dans les airs. Le coût de ce chantier s’élève à plus de 2 milliards de dollars.

Martin R.

Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.