Accueil » Transport Aérien » Le trafic passager des aéroports parisiens en baisse de 69,4% en 2020

Le trafic passager des aéroports parisiens en baisse de 69,4% en 2020

L'aéroport Paris-CDG accuse en décembre 2020 un recul de plus de 80% de son trafic passager. © A. Leduc / Groupe ADP

Paris-Charles de Gaulle a accueilli 22,3 millions passagers en 2020 (- 70,8 %) et Orly 10,8 millions (- 66,1 %), soit au total pour les deux aéroports parisiens, une perte de près de 75 millions de passagers sur l’année écoulée.

Paris Aéroport (CDG + Orly) est dans la tendance qui commence à se dessiner. Au fur et à mesure que les grands aéroports européens annoncent leurs résultats de trafic 2020, la dégringolade se précise, sensiblement, au-dessus des 70%. Londres-Heathrow, le numéro un européen a chuté de 72,67%, en perdant 58,779 millions de passagers. Paris-CDG, le numéro 2, en a perdu 53,91 millions, soit une chute de 70,8%. Le numéro 3, Amsterdam-Schiphol, a perdu 50,1 millions passagers, soit un recul de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Mais qui sont les 30% de fantômes qui ont pu voler, à part le fret et quelques affairistes indispensables ?

    Répondre
    • Je fais partie de ces gens la avec 6 vols longs courriers en 9 mois dont un vol de rapatriement sanitaire. Je peux vous dire que prendre l’avion aujourd’hui est un calvaire. Le 1 janvier j’ai pris un vol LAX-MIA-CLO (Colombie), avec retour fin Fevrier. Entre temps, ils ont change la regle du jeu en cours de partie (test PCR). Avec toutes ces descisions arbitraires, ils vont finir d’achever le transport aerien.

      Répondre
    • par Jean Paul Delevoye

      La réponse est évidente quand on se souvient que les restrictions et confinement ne sont pas arrivées avant mars. Cela laisse deux mois normaux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.